Page:Burckhardt - La civilisation en Italie au temps de la Renaissance. Tome 1.djvu/275

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ton [1] la plus belle fleur de l’esprit antique, d’avoir nourri son entourage de cette idée et d’avoir fait éclore au sein de l’humanisme une seconde et plus belle renaissance de l’antiquité. L’histoire nous renseigne très-exactement sur les détails de cette révolution [2] ; tout se rattache aux efforts du savant Jean Argyropoulos, appelé par le prince è Florence, et au zèle infatigable que Còme lui-méme a déployé dans ses dernières années ; aussi Marslle Ficin pouvait-il se dire, en ce qui concernait le platonisme, le fils intellectuel de Côme, Sous Pierre de Médicis, Marsile Ficin se voit déjà chef d’école ; le fils de Pierre, petit-fils de Côme, l’illustre Laurent, abandonne ia doctrine péripatéticienne pour se ranger sous sa bannière ; ses condisciples les plus remarquables sont Bartolommeo Valori, Donato Acciajuoli et Pierfilippo Pandolfinl. Ce maître éloquent et enthousiaste a déclaré en plusieurs endroits de ses écrits que Laurent a approfondi tous les mystères de la doctrine de Platon et exprimé maintes fois la conviction que sans elle il serait difficile d’être un bon citoyen et un chrétien sincère. Le célèbre groupe de savants qui se réunit autour de Laurent était uni par l’esprit élevé de cette philosophie idéaliste et se distinguait entre toutes les réunions

  1. Ce qu’on en connaissait auparavant ne peut avoir été one fragmentaire. En 1438, il y eut à Ferrare une sinsulière discussion sur le contraste existant entre Platon et Aristote ; cette discussion eut lieu entre Hugo de Sienne et les Grecs venus au concile. Comp. Æneas Sylvius, De Europa, cap. LII. (Opera, p. 450 )
  2. furiëë^ ?« y’", ?’., prenaicrs protecteurs d’Arn ! furent les Acciajuoh. Ibid., I92. Le cardinal Bessarion et son parallèleentre Platon etAristote.to,.223 :Cusanusirpla”oniciëë avec Argyropoulos..............dialogues de Platon traduits par Léonard Arétin . 29S . Influeme mmzxUe du uiojtlaKmilme. Sur Marsile Ficiti voip Hebmo.>it, Luwai de Midieie, II, p. 27 53. "aisiie nciN, voir...............