Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/121

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


côté, & de l’autre le caractère que j’ai dit qui ſemble devoir faire placer Albe & l’Albanum en queſtion au même endroit, ont pû ſeuls produire une opinion qui non ſeulement ne peut contredire plus ouvertement ce que nous avons entendu atteſter le plus expreſſément à Denis qu’Albe fut placée entre la Montagne & le Lac, mais qui bouleverſe toutes les notions ſur ce point ; que la Ville & le Mont n’étoient pour ainſi dire qu’une même choſe ; que le Mont étoit la Citadelle de la Ville, ornée à ce titre du Temple qu’on plaçoit ordinairement dans cette Partie qui étoit celui de Jupiter. On a pû remarquer dans le texte de Tite-Live que j’ai cité au ſujet des Gaulois qu’il appelle poſitivement le plus haut ſommet qu’ils apperçurent, qui n’eſt autre que le mont dont il eſt ici queſtion, la Citadelle Albaine, ARCEM ALBANAM.

La ſeconde opinion est celle du P. Volpi. Non content d’aprocher l’Albanum de Domitien, d’Albe, il le fait paſſer par deſſus le lieu où étoit cette Ville, & le place quaſi au haut du ſommet du