Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/124

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ces obſervations faites je paſſerai à la recherche, & à la fixation de la Poſition de l’Albanum qui nous occupe. La choſe ne peut pas être d’une extrême difficulté. La partie plus caractériſtique de cet Albanum qui fut l’Amphiteatre , qui en rend l’Histoire ſi piquante & qui eſt celui que nous venons d’entendre nommer, ſubſiſte encore dans un degré de conſervation, qui en rend la ſtructure tres-reconnoiſſable. On le voit dans le Jardin de l’Abbaïe d’Albano. C’eſt donc là, ou trés près de là qu’on ne peut s’empêcher de placer l’Albanum à qui il appartint.

L’Amphiteatre ſe trouve dans un lieu des plus élevés : qu’il ſuffiſe de dire qu’on le voit au plus haut du Jardin de S. Paul & qu’il n’eſt ſéparé des Capucins que par le chemin étroit qui conduit à leur Égliſe. La ſituation de ceux-ci étant la plus brillante qu’on puiſſe imaginer, il eſt aiſé de penſer que c’eſt celle qu’on aura donné, aux principaux batimens de l’Albanum qui ſe trouva dans ces lieux. Tous les caractères marqués plus haut lui auront convenu dans ce cas parfaitement. L’endroit par ſa hauteur aura pû