Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


jugée, puiſqu’il ſe découvre que la vraie Voïe Lavicane laiſſoit ſa colline non à droite, mais à gauche. Reſte à voir où pouvoit donc être Lavicum, & comment la ſituation nouvelle qu’on peut lui aſſigner peut s’accorder avec les choſes que j’ai dit moi-même en confirmation de l’ancienne, c’eſt-à-dire, avec la découverte récemment faite près de la Colomne de pluſieurs monumens qui font mention de Lavicum. La choſe est tres aiſée, & comme c’eſt le propre de la vérité, l’opinion dont je fairai part, non ſeulement n’expoſera pas mieux tous les caractères de Lavicum, mais ſatisfaira à une difficulté qu’on étoit obligé de laiſſer abſolument à quartier dans celle qui reconnoiſſoit cette Ville à la Colomne.

Cette opinion nouvelle eſt que la vraïe ſituation de Lavicum fut ſur le Mont où eſt le Bourg appellé de lui Monte-Compatro. Ce lieu n’a pas ſeulement la qualité caractériſtique qui manque absolument à celui de la Colomne qui eſt d’être ſur la droite de la vraie Voïe Lavicane, mais par ſa hauteur double de la ſienne & par ſa proximité de l’ancien Tuſculum non moindre, il porte plus viſi-