Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/206

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


celles que nous lui avons fait éviter ; mais la preuve que les choſes dévoient être différentes anciennement, c’est I. la manière dont nous avons vu qu’un Conſul étoit venu d’Algide à Columen, qui marque celle dont Hanibal put aller de Columen à Algide. C’eſt II. les Voïes au moins au nombre de deux qu’il y avoit pour franchir les Monts-Tuſculans. Le Texte qui nous occupe en atteſte une, qui étoit à l’Orient de Tuſculum, puiſqu’il nous aprend que ce fut par là qu’Hannibal prît ſa route pour Gabies au retour d’Algide. Il reſte de cette Voïe un morceau bien conſervé, qu’on voit traverſant le chemin de de Monte-Portio à la Colomne, à Villa-Pallota qui la reçoit au milieu de son Batiment. Une autre Voïe n’étoit pas douteuſe dans cette partie, c’étoit celle qui paſſoit entre les deux Monts, où ſont aujourdui Monte-Compatro à droite & Rocca-Priora à gauche. Celle-ci eſt ſur tout viſible ainſi que je l’ai déjadit plus haut dans le chemin de Rocca-Priora à la Cava. Les ſignes qu’elle offre ſont l’ouverture du Terrein, & des nombreuſes pièrres de Voïe qu’on y rencontre. On en trouve encore des grands morceaux dans les