Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/228

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


face ; Tuſculum d’après ce Texte fut donc ſitué ſur ce Mont. C’est là en effet qu’on le trouve tout entier, ou au moins qu’on en reconnoit tous les ſignes. Arcem Tuſculanam capiunt (Qui) (Romani) haud ſecus quam ſi Capitolium captum nuntiaretur. T. Liv. lib. III. n. 25.Tuſculum avoit une Citadelle non moins fameuſe dans ſon Hiſtoire que le Capitole dans celle de Rome. On la reconnoit dans un haut rocher qui dans la ſituation que nous établiſſons devoit faire la partie orientale de la Ville. Il ne paroit de loin qu’un Roc brute : mais lorſqu’on l’examine de près on y trouve les plus grandes marques des ouvrages qui y durent être ; Fabretti avoit remarqué avant moi les Veſtiges de Citadelle dans cette partie. Le coté oppoſé, c’eſt-à-dire, l’occidental qui regardoit Rome offre un Amphitéatre, qui n’eſt pas une partie moins caractériſtique quoiqu’en diſe Holſténius ainſi que nous le verrons bien-tot. Mais celle qui ſeule l’auroit empêché de troubler la poſſeſſion de l’ancien ſentiment ſur la ſituation de Tuſculum, s’il l’avoit connue, c’eſt les Aqueducs ſouterrains dont cette partie eſt percée, en tel nombre, que je paſſai pluſieurs heures à les parcourir. On y entre par une ouverture qui eſt dans le clos des Camaldules. Cette der-