Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/240

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


c’eſt que le Arcs-Boutans en ſont en dedans, n’offrant en dehors que des ſortes de niches. Cette manière d’intercepter la preſſion au lieu d’attendre à la rompre, étoit peut-être plus ſolide : mais ce qui n’eſt pas douteux c’eſt qu’elle étoit d’un beaucoup plus bel effet. La partie la plus latérale enfin de Fraſcati du même coté, c’eſt-à-dire, vers Monte-Porcio offre un nouveau Chateau antique au quel appartenoient tant les ruines de la Villa appellée Lucida qui eſt aujourdui du Collège Clémentin, que celles de la Villa-Villemani qui eſt de l’autre côté du chemin. Ce n’eſt là que le penchant de la grande Colline ; le haut vers le milieu est remarquable par les veſtiges antiques de la Maiſon de Campagne des Jéſuites appellée la Ruffinella, dont le plus curieux eſt un pavé de Mosaïque repréſentant une Égide avec un Zodiaque au tour. Au deſſus de cet emplacement, on en reconnoit manifeſtement un autre, non à aucunes ruines, aïant toutes été effacées [1],

  1. Il reſte ſi peu de ruines ſur le Tuſculum, parcequ’on les a détruites pour en vendre les materiaux. Elles ont été long-tems un des meilleurs revenus des Camaldules dans la portion gui leur en apartient.