Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/271

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pas dépourvue de quelque beau Chateau antique. C’eſt près de là qu’eſt ce lieu où M. Le Cardinal de Polignac trouva notamment toute cette Famille de Lycoméde, où l’on voïoit un ſi bel Achille en habit de Femme, & un Uliſſe qui s’aſſuroit que ce n’en étoit pas moins le Héros qu’il cherchoit. Je penſe qu’une diſtraction de la France lui a fait perdre ces richeſſes qu’elle ſe trouvoit ſi heureuſement poſſéder. Dans des tems plus reculés on avoit fait dans les mêmes lieux d’autres découvertes. Parmi pluſieurs morceaux, on trouva une Table, & un Hermaphrodite. On ajoute des Buſtes qui portoient le nom de Cicéron même. On voulut expliquer auſſi-tot ces Antiques. La Table fut qualifiée du Trapezophore dont parle Cicéron, dans une Épitre, & la Statue aux deux ſexes de cette Hermathéne qu’il nomme en un endroit & dont nous avons parlé dans la I. Part. p. 157.I. Partie. Mais il n’y avoit contre ces expoſitions ſavantes que ces deux difficultés : la première que les ornemens quels qu’ils ſoient qu’on nomme, aïant été enlevés du Tuſculanum dans le tems de l’exil, ainsi que le dit un texte que nous