Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/297

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


leurs iſſues juſques dans la plaine à l’uſage de la Guerre dans l’un deſquels le jeune Marius périt. Le Véréſe, ajoute-t-il, coule dans le Païs [1].

La diſtance de 200. Stades de Rome, doit être dabord obſervée. La Voie Préneſtine antique ſubſiste encore & elle n’eſt que de 23. Milles au lieu de 25. qu’il en faudroit d’après l’évaluation de 8. Stades au mille. Mais outre la cauſe de deux milles de moins qui ſe trouve dans le tiers de Stade qu’il falloit ajouter au huit Stades pour qu’ils fuſſent exactement égaux au Mille [2], il en est une autre dans le

  1. Εν ὄψει τοῖς ἐν Ῥωμη Πραίνεϛη… ἔπȣ το τὴς τυχης ἱερον επισημον χρηϛηριϰζον. διεχει (Tibure) οσον ϛαδιων ἐϰατον της δε Ρωμης δίπλασιον… ερυμνη… αϰρον εχει της πολεως ὐπερθεν ὅρος υψηλον οπίς θεν απο της συνεχουσης ὁ ριενης αυχενι διεζουγμένον ὑπεραῖρον ϰαι δυσι ϛαδιοις τȣτȣ προς ὀρθίαν ἀνάϐασιν. Προς δε τῇ ἔρυμνοτητι ϰαι διωρυξι ϰρυπταῖς διατεξηται πανταχόθεν, μέχρι τον ἐξόδων λαθραίων · .. ὦν ἐν μιᾷ Μαριος απέθανη… ῥει δια της χωρας ȣερεσις ποταμος. Strabo. lib. V.
  2. C’est Strabon qui dit d’après Polybe, que le Mille étoit plus grand que 8 Stades d’un tiers de Stade.