Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/301

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cicéron dit qu’on étoit fort revenu des Sorts de ſon tems ; que ſi la beauté, & l’antiquité du Temple ſoutenoient le crédit de ceux de Préneſte ce n’étoit que parmi le Vulgaire, que nul homme revêtu de quelque magiſtrature ou d’un rang tant-ſoit-peu diſtingué n’étoit vû conſultant les Sorts [1]. Mais ſon témoignage doit être nécéſſairement modifié. Il reſte encore à Paleſtrine des monumens du recours des perſonnes de toute qualité : j’y en ai remarqué un d’un Antiſtius Vetus [2] probablement ce ſucceſſeur de Cicéron même dans son Cumanum à qui Laurea adreſſa la belle épigramme, que nous avons rapporté. Ils ne nomment à la vérité la plupart que la Fortune : mais nous avons vû la liaiſon, qu’elle avoit avec les Sorts : & c’eſt eux nommément que Domitien étoit fort curieux

  1. Hoc genus divinationis Vita jam communis exploſit. Fani Pulchritudo & vetuſtas Prjæneſtinarum etiam nunc Sortium retinet nomen, atque id in Vulgus… quis enim Magistratus, aut vir illuſtrior utitur ſortibus. Cicer. ubi ſupra.
  2. L. Antiſtius CF. Aem. VETUS. Augur. Fortunæ Primig. ex voto ſuſcepto. d’après l’orig. du Mur de la Maiſon PALMA rue Borgo.