Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/313

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tions, ou Thurifications, mais creux pour la reception du sang des grandes Hoſties telles que Pruſias demanda en effet au Sénat qu’il lui fut permis d’offrir pour les victoires ſur Perſée non moins à la Fortune de Préneſte qu’au Jupiter du Capitales [1]. Le ſecond morceau eſt le mosaïque ſi célèbre de Paleſtrine. Pline dit, expreſſément que l’ornement précieux de ce genre aïant commencé du tems de Sylla, il s’empreſſa d’en enrichir le Temple de la Fortune, & qu’on l’y voioit encore de son tems [2]. On sent la preuve qui reſulte d’un tel témoignage, pour le Mosaïque qui s’eſt conſervé jusqu’au notre. On lui a donné une place dans l’eſcalier du Palais-Baronal, mais un Auteur vivant en-

  1. Rex Pruſias venit Romam : gratulatus victoriam petiit, ut votum ſibi ſolvere Romæ in Capitolio X. majores Hoſtias, & Præneſte unam Fortunæ liceret. Tit.liv. lib. 45. in fine.
  2. Lithoſtrata cæptavere jam ſub Sylla parvulis certe cruſtis, extat… hodieque quod in Fortunæ Delubro Preneſte fecit. Plin. lib. XXXVI. cap. 25. Dans le tems que je faiſois mes obſervations à Paleſtrine on trouva à la Villa-Petrini qui eſt à la porte S. Martin un pavé entier de chambre, en moſaïque peu rare, mais qui a 5. médaillons qu’on voit avec plaisir ſur tout celui du milieu qui repréſente un Silene monté ou plutot étendu en ivrogne ſur un Ane dont la Bride & la Selle ſont faites comme celles de notre tems. L’une & l’autre font de couleur rouge.