Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/319

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


cet édifice que je remarque le premier étoit les Thermes.

Outre que tant de Batimens aux deux bouts de la longue ligne que j’ai dit, prouvent qu’on n’en négligea pas le milieu, on voit ſur l’un & l’autre des deux murs operis incerti dont j’ai parlé & vers leur milieu, des ruines qui paroiſſent différentes de celles des maiſons qui formèrent les rues qu’ils apuïerent. Une Inſcription mémorable fait foi que dans les Vœux qu’on rendoit à Préneſte on joignoit à la Fortune, Jupiter-Secret & Apollon, qu’un autre Monument qualifie de Dieu Tutélaire [1].

  1. cette Inſcription eſt en 23. vers ſur le piédeſtal de la Statue que des Fils d’un Riche negotiant de Bled firent élever à leur Père en monument des vœux annuels qu’il faiſoit à la Fortune de Préneſte ſans oublier son Jupiter Secret, ni ſon Apollon. Elle commence :

           « Tu quæ Tarpeio coleris vicina Tonanti
           « Votorum vindex « emper Fortuna meorum.


    ce qui ne peut s’entendre que du Temple de Jupiter Secret même, Voiſin de la Fortune de la manière que j’ai dit. Il n’eſt appellé Tonant Tarpeïen qui veut dire Jupiter Capitolin, que poétiquement. Elle dit au 14. vers dans mon objet :

           « Omnibus hic annis votorum more ſuorum
           « Centenas adicit numero creſcente coronas
           « Fortunæ ſimulachra colens & Apollinis aras
           « Arcanumque Jovem… Le monument eſt au Palais Baronal.