Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


mier Lavinium. Il n’eſt pas moins indubitable qu’on en trouve un ſecond que tout nous montre de la même origine, & du même nom dans un lieu différent, & qui n’eſt autre que le Lanuvium antique ſitué à l’endroit, où eſt Civita-Lavinia préſentement. On ſent le point d’Antiquité qui en nait d’autant plus ſurprenant que perſonne n’en a rendu raiſon, qu’on l’a à peine remarqué. Je crois pouvoir le débrouiller avec un ſeul trait, à cauſe des preuves, des notices, & des expoſitions qu’il fournit. Ce trait eſt tiré de cette collection ancienne d’autorités les plus antiques touchant l’origine de Rome qu’on lit dans le grand recueil des Hiſtoriens Latins. Il porte que les Rutules ſouvent vaincus aïant imploré le ſecours de Mézence Étrurien de Céré devinrent vainqueurs à leur tour ; que Lauſus fils de Mézence ne réduiſit pas ſeulement Aſcagne fils d’Énée à ſe renfermer dans ſa Citadelle ſituée ſur une Colline, mais qu’il l’y ferra de ſi près que celui-ci envoïa à Mézence même pour ſavoir à quelles conditions il pourroit ſe rendre. La réponſe en rapporta de très dures, dont une, que les Latins s’obligeroient à donner leur vin pluſieurs années.