Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/378

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


vier & l’opinion qui le reconnoit pour auteur qui conſiſte à placer la Maiſon de Camp. d’Hor. à Monte-libretti & les raiſons ſur leſquelles il l’apuie qui ſont, 1.o le nom de ce Bourg par la deſcendance qu’il lui attribue de celui de Monte-lucretile qui exprime ainſi que nous l’avons vu un caractère certain de la M. de Camp. d’Hor. 2o dans tous les autres caractères qu’il annonce, mais qu’il reduit à la ſeule Fontaine de Monte-libretti qu’il prétend être la Fontaine de Blanduſie & 3.o enfin la vue du Mont-Soracte dont ce lieu jouit.

Je n’obſerverai pas moins dabord ſur Cluvier que ſur Biondi les inexactitudes Géographiques. Monte-libretti placé par lui ſur la droite de la Corèſe ne ſe voit qu’aſſés loin de cette Rivière & ſur ſa gauche. Cette erreur n’eſt pas ici de l’indifférence de celle du même genre que j’ai relevé ailleurs, puiſque ce n’eſt que d’après cette fauſſe poſition, qu’on fait couler dans la Corèſe la Fontaine de Monte-libretti qu’on obſerve tres-bien regardér le Midi, & qui par conſéquent lui tourne le dos. On chercheroit envain encore à Monte-libretti cette Vallée ſu-