Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/439

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


d’un homme qui tient un cheval par la bride, tel qu’étoit le chevalier Romain lors du Cens. Celle de la ſeconde a au-moins une indication dans une Pierre d’après laquelle il faut corriger le nom de Caſſinius qu’on lit dans Cicéron, en celui de Coſſinius, & qui fut trouvée pres les eaux Albules. On la voit dans tous les auteurs Tiburtins.

Une autre famille Romaine diſtinguée eut encore certainement une origine Tiburtine. C’eſt la Rubellia, dont étoit ce Plautus, que le public Romain déſignoit pour ſucceſſeur de Néron [1]. Si les noms de Monte-Ripolli, & encore plus celui d’Aqua revelleſe, que portent une colline & une eau qui ſont au deſſsus de Tivoli à ſon Orient étoient des corruptions de celui de Rubellius. ce ſeroit à des ruines qui s’y voient qu’il faudroit placer son Tiburtinum. Celui que nous avons vu que poſſéda certainement la Maiſon Munatia par le texte d’Horace qui le nom-

  1. Quaſi jam depulſo Nerone quisnam diligeretur inquirebant, & omnium ore Rubellius Plautus celebratur… auxit rumorem incerpretatio fulguris… diſcumbentis Neronis… apud ſublaqueum ictæ dapes menſaque disjecta ; idque finibus Tiburtum unde paterna Plauto brigo. Tacit. Ann. lib. XIV. num. 22.