Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/462

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


comme du Lycée, de l’Académie, du Prytanée, du Pécile, de Canope, & de Tempé ; auxquels pour rendre l’aſſemblage complet, il ajouta les Enfers [1] ». On voit par ce texte quels lieux étoient repréſentés dans le Tiburtinum d’Hadrien, & qu’ils n’étoient pas les ſeuls, puiſqu’ils ne ſont rapportes que pour exemple. Les trois premiers appartennoient à Athènes. Le Pécile étoit le fameux Portique qui donna le nom au Stoiſme, parceque Portique en grec vouloit dire Stoa, & il s’appeloit Pécile Ποιϰιλε qui dans la même langue vouloit dire Varié des principaux traits de l’Hiſtoire Attique, dont le pinceau immortel de Polygnote l’avoit rempli, ſans vouloir d’autre salaire de ſes ouvrages que d’avoir fait une choſe glorieuſe à ſa Patrie. Il s’étoit ſurpaſſé en particulier dans la repréſentation de la fameuſe Bataille de Marathon. Nous avons déja eu occaſion de dire que l’Académie n’avoit

  1. Tiburtinam Villam mire ædificavit, itaut in ea & Provinciarum & locorum celeberrima nomina inſcriberet ; velut Lycæum, Academiam, Prycaneum : Canopum, Pæcilem , Tempe vocaret ; & ut nihil prætermitteret etiam Inferos finxit. Spartian. in Adrian.