Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/498

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ſans doute d’après le nom de Vacone qu’un honneur de leur lieu avoit été de poſſéder ce Chateau dont un Temple de Vacune fut un caractère. Des mémoires, qui ſe recueilloient par commiſſion & qui ſe publieroient avec autorité, étoient l’occaſion la plus favorable de répandre leur idée ; ils en proffitterent. Tout conſiſtoit à la faire bien entrer dans la tête de Piazza. Un Militaire comme le premier des personnages que j’ai nommés, & un homme d’affaires tel qu’étoit le ſecond, n’y trouvèrent pas de difficulté. Ils firent aprendre par cœur à pluſieurs de leurs Païſans le nom de Fontaine de Blanduſie afin qu’il puſſent le reciter devant Piazza ; & comme la première idée que cet Auteur devoit donner de lui, c’étoit d’un homme qui ſe piqoit d’antiquité, & qui n’y entendoit abſolument rien, ils eurent beau champ pour fabriquer l’inſcription de Mécène le bienfaiteur. Quoiqu’en langage monacal plutôt qu’en ſtile lapidaire elle ſuffisoit de reſte pour un homme dépourvu de tout diſcernement en ce genre.

La ſeule difficulté c’étoit que Piazza devoit demander qu’elle lui fut montrée. C’eſt pour y pourvoir ſans doute qu’on imagina le lieu que j’ai dit d’après la bien