Page:Chaupy - Découverte de la maison de campagne d’Horace, Tome 2.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


par les Conſuls qui vouloient les faire entrer dans les cérémonies de leur inauguration, ce qui les fait compter par l’Hiſtoire parmi les prémiers embarras Conſulaires [1], il faut reconnoitre dis-je que pour cette raiſon la célébration la plus ordinaire se faiſoit en Mars ou en Avril, d’abord parceque l’année commença au prémier de ces Mois, d’où viennent les noms de Quintilis, Sextilis, September, October & December conſervé dans le nouveau Calendrier quoiqu’ils n’expriment que l’ordre de l’ancien ; & enſuite parceque, bien que l’entrée en la charge Conſulaire ſe fit au premier Janvier auquel le commencement de l’année fut reculé, ſes grandes fonctions dont la plus éclatante étoit la conduite de la Guerre attendoient la belle ſaiſon.

Quant à la durée des Féries nous avons un texte bien précis de Dénis. D’un ſeul jour d’abord, dit-il, ſous Tarquin leur Inſtituteur, elles furent acrues d’un ſecond à ſon expulſion & d’un troisième à la paix civile que fut une ſuite de la retraite du Peu-

  1. Auſpiciis emetiendis Latinarumque Fériarum morâ & Conſularibus aliis impedimentis. Ibid. lib. XXII. n. 63.