Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/445

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

taines actions ou certains discours. Apparatus, apparatio. Ce Bachelier a soutenu ses thèses avec grand apparat. Cet Orateur a harangué avec apparat. Cet Avocat a plaidé une cause d’apparat. Il aime une chose d’apparat, d’éclat & de bruit. Ablanc. Tout l’extérieur & tout l’apparat de la gloire qui environne les Conquérans , ne valent pas les douceurs de l’amour. M. Scud. ☞ Il se prend très souvent en mauvaise part pour ostentation. Il ne dit, il ne fait rien qu’avec apparat. On disait autrefois Apparat, pour signifier appareil.

Apparat, se dit aussi de quelques livres disposés en forme de Dictionnaires ou de Catalogues, qui soulagent beaucoup dans les études. L’apparat sur Cicéron est une espèce de concordance ou de recueil de phrases cicéroniennes. L’apparat sacré de Possevin, Jésuite de Mantoue, est un recueil de toutes sortes d’Auteurs ecclésiastiques, imprimé en 1611, en trois volumes. On a aussi appelé apparat la glose d’Acculse sur le digeste & le code. On l’a dit aussi de tout autre commentaire. Du Cange.

APPARAUX. s. m. plur. Terme de marine, qui se dit des agrès d’un vaisseau, & de toutes les choses qu’on prépare pour faire un voyage par mer, même de l’artillerie ; mais il ne comprend pas l’équipage, ni les vivres, comme l’équipement. ☞ Ainsi il désigne plus de choses que le mot agrès , & moins que le mot équipement. Un vaisseau après le combat, est dégarni de la plupart de ses apparaux.

APPAREIL. s. m. Ce qu’on prépare pour faire une chose plus solennellement. Préparation formelle à quelque acte public & solennel. Apparatus, apparatio, pompa. L’entrée du Roi s’est faite avec beaucoup d’appareil & de magnificence : on fait de grands appareils pour la cérémonie de son sacre.

☞ Le mot d’appareil renferme tout l’attirail qui a été préparé pour rendre une action plus pompeuse & plus éclatante.

Le pompeux appareil qui suit ici vos pas,
N’est point d’un malheureux qui cherche le trépas.

Racin.

On dit aussi, Un grand appareil de guerre. Tout cet appareil étoit contre les Arabes. Ablanc.

Appareil, en terme de Chirurgie, se dit ☞ de la préparation de tout ce qui est nécessaire au Chirurgien pour faire une opération, ou pour panser une plaie. Les onguens, les emplâtres, &c. qu’on applique sur une plaie font partie de l’appareil. Apparata, comparata ad vulneris curationem medicamenta. On appelle premier appareil l’application de ce qui est requis pour le premier pansement. Premier appareil, second appareil. Elle fit mettre le premier appareil à sa plaie. Ablanc. On ne sauroit juger de la qualité d’une blessure qu’après avoir levé le premier appareil. ☞ On dit proverbialement, faute de bon appareil ou autrement, pour dire, faute d’avoir apporté les soins nécessaires, ou par quelque autre cause que ce soit. Cet homme est mort faute de bon appareil, ou autrement. On appelle aussi en Chirurgie, le grand, le haut & le petit appareil, trois différentes méthodes d’extraire la pierre de la vessie. Le haut appareil, qu’un nommé De Franco a pratiqué le premier, n’est point en usage. Suivant cette méthode, on fait une incision au-dessus du pénil, & à côté de la ligne blanche, & on ouvre ensuite le fond de la vessie , par où on tire la pierre. Le grand appareil qui a été inventé par Jean de Romanis, Médecin de Crémone, environ l’année 1520, se pratique en introduisant une sonde creuse dans la vessie, & faisant ensuite l’incision au périnée, poussant la pointe du bistouri dans la cannelure de la sonde. Il a été ainsi appelé, parce qu’il faut plus d’instrumens, que pour les autres méthodes. Le petit appareil, qui a pris son nom de ce qu’il faut peu d’instrumens pour le pratiquer, a été inventé par Celse. On introduit le doigt indice & celui du milieu dans le fondement le plus avant qu’on peut, pour les placer au-delà de la pierre, et pour l’approcher du cou de la vessie. Ensuite on fait une incision au périnée par-dessus la pierre, par où on la tire.

Appareil, en termes de Maçonnerie, est la hauteur d’une pierre, ou son épaisseur entre deux lits. Apparatus lapidum. On taille dans les carrières des pierres de grand ou de haut appareil, & d’autres de bas appareil, pour dire, d’une grande ou d’une moindre épaisseur. Toutes les pierres d’un même lit doivent être d’un même appareil. Appareil est aussi l’art de tracer les pierres, & de les placer. Une maison d’un bel appareil, c’est une maison construite avec le soin & la propreté que cet art demande.

Appareil de pompe. Terme de Marine. C’est le piston de la pompe. Embolus.

☞ C’est aussi tout préparatif pour caréner, ou pour faire tout grand travail. On dit appareil de carène, appareil de mâture, &c.

☞ APPAREILLAGE. On dit d’un vaisseau qu’il a fait ou manqué son appareillage. Voyez Appareiller.

APPAREILLER. v. act. Assortir, joindre à une chose une autre chose qui lui soit pareille. Parem pari adjungere. On a de la peine à appareiller des chevaux, des bœufs, pour les mettre au carosse, ou sous un même joug. Il faut appareiller ces gants, ces souliers, ces pistolets, ces tableaux.

Appareiller. Terme de Bonnetier. Apprêter. Appareiller des bas. Il est défendu d’user de cardes de fer pour apprêter & appareiller les bas, les bonnets, &c.

Appareiller. v. n. Est aussi un terme de Marine, qui signifie, disposer toutes choses, bosser ses ancres, tendre les voiles, & mettre les manœuvres en état de sortir du port, & de faire route. Omnia ad navigandum comparare. Voilà un bon vent qui s’éleve, il faut vite appareiller. Appareiller signifie aussi, déployer les voiles, mettre la voile au vent.

☞ Ce verbe considéré comme terme de Marine est toujours neutre ; & jamais on ne dit s’appareiller, comme on dit se préparer, ni appareiller un vaisseau, mais simplement appareiller, se préparer à faire voile & à se mettre en mer. On appareilloit, lorsqu’il s’éleva un vent furieux.

Appareiller, dans les haras, c’est faire saillir à l’étalon la jument la plus propre pour avoir un poulain de belle espèce.

Appareiller. Terme de Chapelier, qui signifie, faire le mêlange des poils ou laines qui doivent entrer dans la composition des chapeaux, suivant la qualité dont on veut qu’ils soient fabriqués.

s’Appareiller. Terme d’Oiselier. Parem sibi adjungere. C’est se joindre avec un pareil à soi. Quand la tourterelle a perdu sa compagne, elle ne s’appareille jamais avec une autre. Dans se sens il seroit synonyme d’apparier.

Appareiller. Terme d’Architecture. C’est donner des mesures justes pour tailler les pierres suivant les places où elles doivent être posées. Apparare. Voyez Appareilleur.

APPAREILLÉ, ÉE. part. Apparatus. On appelle une pierre appareillée, celle qui est taillée selon la mesure arrêtée & marquée par l’Appareilleur. Une voile appareillée, qui est déployée, & prête à recevoir le vent. Ce vaisseau est appareillé à voiles latines, ou à tiers point, & cet autre à trait carré.

APPAREILLEUR. s. m. C’est le conducteur d’un bâtiment, qui préside à l’appareil, c’est-à-dire, aux mesures, à l’arrangement & à l’assortiment des pierres, qui les trace de la grandeur & figure dont elles doivent être, pour diriger les tailleurs de pierre. Frez. Director, apparator. L’Appareilleur doit savoir la coupe des pierres, pour exécuter les desseins des Architectes dans les bâtimens civils, & des Ingénieurs dans les fortifications. Id.

Appareilleur. Terme de Bonnetier. Celui qui apprête les bas, les bonnets, &c.

Appareilleur. Terme de Manufactures de soie. Marchand appareilleur de soie, est celui qui prépare les soies, pour être employées dans les manufactures & fabriques des étoffes. On le nomme aussi, Marchand façonnier de soie.