Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/496

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.

centre de la terre. Maladie archéale. Idées archéales. Voyez Archée.

ARCHECAPELAIN. s. m. Vieux mot. Chancelier, selon Ragueau.

ARCHÉE. s. f. Terme de Chimie. C’est ainsi que les Chimistes appellent le feu qu’ils s’imaginent être au centre de la terre pour cuire les métaux, & les minéraux, & pour être le principe de la vie des végétaux. Quelques-uns entendent par ce mot, un certain esprit universel, répandu par-tout, & qui est la cause de tous les effets de la nature. D’autres l’appellent l’ame du monde ; d’autres le Vulcain, ou la chaleur de la terre. Ils disent que tous les corps ont quelque portion de cette archée ; & que lorsqu’elle est corrompue, elle produit les maladies qu’ils nomment archéales. Ils lui attribuent aussi les idées qu’ils appellent, à cause de cela, archéales. Voyez Basile Valentin, Paracelse & Vanhelmont.

Ce mot vient apparemment d’ἀρχή, principe, parce que ce feu, principe par excellence, est la cause de tous les effets de la nature.

ARCHEGAYE. Machine de guerre dont on se servoit autrefois, & qu’on jettoit sur les ennemis. Borel.

ARCHÉGÉTE. s. m. Nom d’Apollon, sous lequel il avoit un autel & un culte dans l’île de Naxe. Archegetes. Sur des monnoies de cette île on voit une tête d’Apollon avec ce surnom. On donnoit à Hercule le même titre dans l’île de Malthe, où son culte avoit été apporté de Tyr. Ce mot signifie, Prince, Chef, Conducteur. Du grec Ἄρχων, princeps, & ἡγέομαι, duco.

ARCHELET. s. m. Petit arc. Borel. C’est comme l’on voit, un diminutif d’arc, & d’archet.

Archelet. Petit archet dont les Orfévres, Horlogers & Serruriers se fervent pour les ouvrages de tour les plus légers.

Archelet. C’est aussi, en termes de Pêcheurs, une branche de saule pliée en rond, qui s’attache avec de la lignette autour de l’ouverture du verveux pour l’avaler ; c’est-à-dire, pour le tenir ouvert.

ARCHER. s. m. Celui qui porte un arc, & qui en tire. Saqittarius. C’étoit autrefois une espèce de milice dont on se servoit à la guerre. Maintenant elle n’est plus en usage qu’en Orient, & chez les peuples barbares. Les Turcs ont encore des compagnies d’archers dans leurs troupes. Il y a des bourgeois en plusieurs villes qui s’exercent à tirer de l’arc, & du mousquet, & de qui on peut dire : il y avoit tant d’archers qui disputoient le prix, & tant de mousquetaires.

Ce mot vient d’Arcuarius, ou plutôt de arquis, que l’on a dit dans la basse latinité. On trouve arquites pour des gens armés d’arcs, ou portans des arcs, dans les actes de S. Marcel rapportés par Bollandus, Tom. II, p. 14. On trouve aussi Archerius dans S. Antonin. Varron a dit que ce mot d’archer signifioit anciennement un brigand. M. Sarafin, dans sa Dissertation sur les Echecs, lui donne la même signification ; les Jurisconsultes entrent dans le même sentiment. L. Nec diu Cod. de pœn. Autrefois on disoit archier pour archer.

Et sans les bons archiers du bon pays Anglois.
Chron. de Bert. du Guesc.

Nos Auteurs qui ont traité de la Noblesse disent, que les archers de la garde du Roi étoient nobles. Les archers de la garde du P. de Savoye, sont regardés comme tels. Deroch. Voyez au mot Arme, quelles étoient les armes des archers en 1424.

On appeloit autrefois Francs-Archers, des gens de guerre qui étoient exempts des impôts. Le Franc-Archer de Bagnolet. C’est Charles VII qui forma cette milice vers l’an 1448. Chaque village de son royaume s’engagea à lui équiper, ou à lui entretenir un archer, qui, à condition de marcher en campagne, quand l’ordre en viendroit, étoit affranchi de toutes tailles & subsides ; & c’est à cause de cet affranchissement que ces soldats furent appelés Francs-Archers. P. Dan. Louis XI cassa les Francs-Archers en 1481, & fit venir en France un grand nombre de Suisses à leur place. Id.

Archer, se dit aujourd’hui plus particulièrement de ceux qui accompagnent les Prévôts pour les captures, ou pour exécuter quelque ordre de justice ou de police, quoiqu’ils ne portent que des hallebardes ou des carabines. Tribuni capitalis satellites. Les archers du grand Prévôt de l’Hôtel, du Prévôt des Marchands. Prætoris urbani satellites. Les archers de la ville, archers du guet. Vigiles.

Archers des pauvres. On appelle ainsi une sorte de soldats à pied, qui ont ordre de prendre les pauvres qui mendient dans Paris, & de les mener aux hôpitaux. Satellites cogendis pauperibus præpositi. Le peuple les appelle par moquerie, les archers de l’écuelle. Il y a des provinces où ils sont appelés chasse-coquins ; parce qu’ils ont principalement ordre de chasser hors des villes policées, tout ce qu’ils rencontrent de coureurs & de coquins mendians.

ARCHÈRE. s. f. Femme qui se sert de l’arc & de la flèche, armée d’un arc pour aller à la chasse où à la guerre.

Nous trouvons dans un parc de palmiers entouré,
Près d’un tigre mourant, un chasseur déchiré,
Là même une superbe & cruelle panthère
Lutoit contre une jeune & courageuse Archère.

P. Le Moine.


Mais le coup merveilleux qui l’Archère sauva,
Au veuvage, aux regrets, aux pleurs la réserva.

Idem.

☞ Ce mot peut passer dans les vers du P. le Moine.

ARCHEROT. s. m. Vieux mot qui signifioit, petit archer. Jaculator. Les Poëtes donnoient autrefois cette épithète à Cupidon. Du Barras en parle ainsi :

Qui d’un nain, d’un bâtard, d’un Archerot sans yeux,
Font non un Dieutelet, mais le maistre des Dieux.

ARCHES. Voyez Charleville.

ARCHET. s. m. Terme de Luthier. Petit arc garni de crins de cheval au lieu de corde, & qui sert à tirer le son des violons, violes, poches, & autres semblables instrumens de musique, en le passant légèrement sur les cordes. Plectrum. Il est composé de trois pièces, dont la première est le bâton ou le brin qui soutient le crin. La seconde est composée de 80 ou 100 brins de crin de cheval, ou de soie, & enfin d’une demi-roue qu’on appelle la hausse, qui sert à entretenir ses filets dans une tension convenable.

Archet, est aussi un petit arc d’osier, ou cerceau qu’on met au-dessus des berceaux des enfans pour soutenir une couverture au-dessus de leur tête. Vimen arcuatum.

Archet, se dit aussi des chassis courbés en arc, sous lesquels on fait suer les malades. C’est pourquoi on dit figurément qu’un homme a passé sous l’archet, lorsqu’il a passé par le grand remède, qu’il a été obligé de suer.

Archet, se dit aussi de l’outil qui sert aux ouvriers qui travaillent sur le bois & sur les métaux, comme Tourneurs, Serruriers, Orfèvres, &c. qui leur sert à tourner, ou à percer leurs ouvrages. Il est composé d’une verge de fer, ou de baleine, qui fait ressort, & qui se bande par le moyen d’une corde qu’on tortille autour de la besogne pour la faire mouvoir en rond. On l’appelle aussi Arçon. Les Tourneurs en bois appellent l’archet de tour, la perche qui pend du plancher au-dessus de leur tête, à laquelle est attachée la corde qui fait tourner l’ouvrage.

Archet. Terme de Fondeur de caractères. C’est un morceau de fil de fer faisant ressort, ou plutôt d’acier, plié en arc, qui est attaché au-dessous des moules, dans lesquelles ils fondent les moules d’imprimerie.

Archet, est aussi un terme de Maçon. Et par-là on en-

tend