Page:Du Camp - Paris, tome 3.djvu/429

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE XVI

la guillotine

i. — la cellule.

La place de Grève. — Préliminaires. — Barrière Saint-Jacques. — Lenteur du trajet. — Le rond-point de la Roquette. — Article 26 du code pénal. — L’école des domestiques. — Après la condamnation. — À la Conciergerie. — La camisole de force. — Précautions. — Désespoir. — La torture. — Le sommeil. — La signature du pourvoi. — À la Grande-Roquette. — Le quartier des condamnés à mort. — Les trois cellules. — Surveillance. — Le geste instinctif. — Lecture. — Lacenaire et Troppmann. — L’aumônier : l’abbé Crozes. — L’attente. — Agitation. — Pourvoi en cassation. — Circulaire du 27 septembre 1830. — Le recours en grâce. — Intervention des jurés. — Conseil d’administration du ministre de la justice. — Rapport soumis au chef de l’État. — Le roi Louis-Philippe. — Les sept réquisitoires du procureur général. 
 257

ii. — l’échafaud.

Les cinq formes de la peine capitale sous l’ancien régime. — Article 12 du code pénal. — Préjugés. — Le principe d’égalité. — Le docteur Guillotin. — Le docteur Louis. — La forme oblique. — La légère fraîcheur. — L’estrade. — La lunette. — La bascule. — Le panier. — Le mécanisme. — La manœuvre. — L’exécuteur. — Havage et riflerie. — Les émoluments de l’exécuteur. — Rue Folie-Regnault. — Le hangar. — Les bois de justice. — L’édification de l’échafaud. — L’emplacement. — La foule. — Inspection de l’échafaud. — La troupe. — La dernière nuit du condamné. — Le crépuscule. — Arrivée de l’aumônier. — Ordonnance du 12 février 1396. 
 275

iii. — l’exécution.

Il est temps. — Entrée dans la cellule. — L’homme est prévenu. — Il se lève. — On l’habille. — Adieu aux gardiens. — L’absolution. — Le trajet. — Entrée dans l’avant-greffe. — L’exécuteur apparaît. — La toilette. — Les courroies. — C’est bien long. — Les dernières prières. — Sang-froid. — Le verre de vin. — Départ pour le supplice. — Le cortège. — La porte s’ouvre. — Le baiser de paix. — Silence de la foule. — L’homme gravit les degrés. — Il est basculé. — Le glaive s’abat. — Quatorze secondes. — La route jusqu’au cimetière d’Ivry. — Le champ de navets. — La tête du supplicié. — L’enterrement. — Exhumation immédiate. — Les bois de justice démontés et emportés. 
 291

iv. — les delenda.

La pose. — Le mot de la fin. — La peine de mort n’est plus que rarement appliquée. — Statistique. — « Ne faites pas l’enfant ! » — Le costume des exécuteurs et des aides. — Ce qu’on a déjà supprimé. —