Page:Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 5.djvu/313

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


dans le sens BA, du signal d’arrêt donné par le bras supérieur au moyen du signal d’arrêt donné par le bras inférieur qui prend la même position que le premier du même côté du mât.

T5- d313 - Fig. 262. — Électro-sémaphore pour lignes à une seule voie.png
Fig. 262. — Électro-sémaphore pour lignes à une seule voie.

2º Clavetage du bras supérieur dans sa position horizontale, ce qui commande l’arrêt aux trains de sens BA.

3º Envoi automatique vers le poste A d’un courant qui déclenche le bras supérieur de ce poste, et permet l’expédition du train de sens AB.

Le train une fois expédié, l’agent du poste A remet à l’arrêt le bras supérieur, et par le même mouvement, envoie au poste B l’annonce du train allant de A vers B. Cette annonce est faite par l’apparition dans l’appareil n° 2 du poste B, du voyant train expédié, apparition accompagnée d’un coup de timbre. Le train parcourt alors la section AB, en toute sécurité, puisque l’autorisation de passer en A dans le sens AB n’a été qu’une conséquence du doublement du signal d’arrêt en B pour les trains du sens BA.

Pendant ce parcours, d’ailleurs, aucune modification ne peut être faite dans les signaux. C’est seulement lorsque le train passe en B que l’agent de ce poste réenclenche le bras inférieur de son poste ; ce qui produit le déclavetage du grand bras au même poste et envoie au poste A l’annonce de l’arrivée du train à l’extrémité de la section. Cette annonce est faite par l’apparition dans l’appareil no 1 du poste A envoyant train arrivé, apparition accompagnée d’un coup de timbre.

En définitive :

1º La voie ne peut être débloquée à l’extrémité d’une section sans qu’elle soit préalablement bloquée à l’autre extrémité.

2º Pendant tout le temps qu’un train circule sur une section, il ne peut être envoyé ni dans un sens ni dans l’autre, de nouveaux signaux pouvant faire confusion dans l’esprit des agents.

3º Le rôle des agents des sémaphores consiste uniquement : 1º à appuyer sur un commutateur, pour faire, par l’intermédiaire du poste suivant, ouvrir la voie avant le départ du train ; 2º à couvrir le train après son départ en réenclenchant par un demi-tour de manivelle l’appareil qui venait d’être déclen-