Page:George Péries- La Faculté de droit dans l'ancienne Université de Paris, (1160-1793), 1890.djvu/291

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
287

exposerons plus loin. Le premier exemple de cette grâce royale fut très respectable ; c’est, en effet, au jeune Chrétien de Lamoignon que Louis XIV concéda l’autorisation de se présenter à la licence avant deux années d’étude écoulées :

«Louis, par la grâce de Dieu, etc. . ; A ces causes, de notre grâce spéciale, pleine puissance et authorité royale, nous avons permis et accordé, permettons et accordons par ces présentes signées de notre main audit sieur de La Moignon fils, de se présenter à la Faculté de droit canonique et civil de Paris pour après y avoir soutenu sa seconde thèse, obtenir les degrez de bachelier et de licentié et estre ensuitte par vous admis au serment d’avocat sans estre astrainct à l’âge requis pour étudier en droit, au temps d’étude et des interstices requis par nos edicts...[1]»

Depuis, les lettres de dispense pour l’âge ou les interstices se multiplièrent, d’abord à des intervalles relativement espacés, et ensuite, sans mesure. Nous donnons les noms des candidats ainsi favorisés sous le règne du grand roi : nous connaîtrons ainsi quelques-uns des plus illustres élèves de l’École[2], sans avoir à leur consacrer un paragraphe spécial.

ANNÉES DOYENS ÉLÈVES FAVORISÉS

1675. Amyot Louis-AchiUe de Harlay. 1680. J. Baudin. . . René de Meaupou[3]. 1702. Cl. Barrière. . Pierre Gilbert des Voisins[4]. Michel de Verthamon.

1703. J. Lescuyer. J.-B. -François Becdelièvre, Pierre-Antoine Rouillé.

1705. De Ferrière P. -P. Pinson de Sainte-Catherbie. Louis de Prêtât de Boissieux.

1707. Barrière. Louis-Henri Goujon

1708. J. Lescuyer Boulet de Guillouville. Louis le Pelletier[5].

1709. De Ferrière. Pierre-Claude de Laistre, J.-F. de Boyvin de Bonnelot.

  1. Commentarius, ad ann. 1690 (Décanat de Mongin).
  2. Tous les élèves de la Faculté depuis 1679 nous sont connus. Leurs noms se trouvent dans le Catologus auditorum Juris, etc., qui comprend les registres 10 à 45 et 93 à 113, des Archives de la Faculté de droit de Paris.
  3. Dont le fils fut le chancelier Meaupou
  4. Depuis président au Parlement et doyen d’honneur de la Faculté.
  5. Fils du fameux premier président.