Page:Giraudoux - Amphitryon 38.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


MERCURE. — Mon maître me charge de vous dire, princesse, qu’il feint de partir avec l’armée…

ALCMÈNE. — Que tu es bête, Sosie. Comme tu sais peu ce que doit être le secret. Il faut feindre de l’ignorer ou de ne pas l’entendre, dès qu’on le connaît.

MERCURE. — Très bien, maîtresse.

ALCMÈNE. — D’ailleurs, vraiment, je n’ai pas compris un mot de ce que tu disais.

MERCURE. — Il faut veiller, princesse, et attendre mon maître, car il me charge de vous dire…

ALCMÈNE. — Tais-toi, s’il te plaît, Sosie. Je vais dormir…

Elle sort, Mercure fait signe à Jupiter et l’amène sur la scène.



Scène V


{{center|Mercure en Sosie.