Discussion utilisateur:ElioPrrl

Aller à la navigation Aller à la recherche

À propos de ce flux de discussion

La discussion précédente a été archivée dans Discussion utilisateur:ElioPrrl/Archive 1 le 2020-01-16.

Acélan (discussioncontributions)

Bonjour,

Je viens de corriger pas loin de 200 occurrences de Biaise (pour Blaise). Le seul faux positif que j'aie trouvé (avec majuscule, bien sûr) est une ancienne rue de Nantes. Voici donc une scanille facile à intégrer à ta liste.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Fait Merci pour ta vigilance !

Acélan (discussioncontributions)

Et j'en profite, puisque je recopie régulièrement ta page de scanilles. J'ai juste une interrogation à propos de "bottes", qui ne génère chez moi que des faux positifs. Tu as souvent rencontré "bottes" à la place d'autre chose ? "boîtes", j'imagine ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je ne sais pas en réalité, la règle remonte à la regex primitive de Notification Cunegonde1 :. Effectivement je ne me rappelle pas avoir jamais corrigé une scanille grâce à cette règle.

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour Modèle:Mention dans Flow et Modèle:Mention dans Flow à la base, en 2017 j'étais parti de la page Wikisource:Chasse aux coquilles pour créer une regex de recherche de scanilles. J'en ai rajouté au fil des rencontres, mais d'après mon souvenir la scanille botte pour boite était déjà présente à l'époque. Je n'ai jamais fait de statistiques sur les faux positifs, mais je ne me souviens pas d'avoir rencontré botte pour boite. Après, chaque ocr à ses propres scanilles ; utilisant en parallèle tesseract et Abbyy, je m'en rends bien compte. Les plus courantes étant "11 pour Il" avec Abbyy et "aufli pour auſſi" avec tesseract. Pour botte, je pense qu'il faut la supprimer de la liste.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci du retour ! Fait pour la suppression

Répondre à « Une nouvelle scanille »

un problème de droit d'auteur et de licence...

6
Hsarrazin (discussioncontributions)

Bonjour,

en traitant les fichiers à déplacer sur Commons, je suis tombée sur ce fichier svg que tu as créé à partir de Fichier:Mauss - Essais de sociologie, 1971 page couverture.jpg

Or, je suis à peu près certaine que cette couverture est protégée par le droit d'auteur (copyright éditions Points 1971)

même si le texte à l'intérieur de ce bouquin est dans le domaine public, il n'en va, a priori, pas du tout de même de la couverture du livre, qui a une maquette propre à l'éditeur...

es-tu sûr de toi pour la licence ? peut-on mettre une licence DP sur une oeuvre dérivée d'une oeuvre protégée ?

je suis assez perplexe...

ElioPrrl (discussioncontributions)

Au moins la photo est libres. Pour la maquette en général, je ne sais pas, et je doute que jamais on puisse trouver son auteur.

Hsarrazin (discussioncontributions)

la maquette appartient à l'éditeur, normalement... - et c'est une maquette qui est toujours utilisée...

ElioPrrl (discussioncontributions)

Cette couverture est disponible pour tous (en image matricielle noire et blanc) dans le scan de la BnF, scan du livre entier (pas seulement les 15% de la numérisation des indisponibles) ; la réutilisation de ces scans est libre et gratuite à condition de préciser « Gallica / BnF » ou une mention analogue. Je ne fais que reproduire en vectoriel (et en couleur) ce que la BnF fournit en matriciel, en utilisant pour cela une image libre de droits (œuvre du xixe siècle, en 2D, sous forme de reproduction photographique).

Le copyright ne doit pas nous effrayer, puisque sans valeur légale en France. Points ne reproduit plus cette maquette depuis un certain temps déjà (il y a dix ans, les livres avaient déjà une image en pleine page pour couverture et utilisaient une autre police ; cela a encore changé il y a un ou deux ans pour certains livres au moins). La couverture ne se trouve plus sur le site de Points, le livre ne faisant plus partie du catalogue apparemment et étant seulement disponible en occasion.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Il est sûr par contre que le fichier ne sera pas accepté sur Commons puisque le copyright a valeur juridique là-bas.

Hsarrazin (discussioncontributions)

à ça, c'est certain ! Sourire

Acélan (discussioncontributions)

Bonjour,

J'ai vu tes ajouts récents et bienvenus sur la page d'aide en matière de typographie. Concernant le modèle lié, il est cependant plus économique et plus lisible d'écrire, par exemple, {{lié|17 h 17}} plutôt que 17{{lié}}h{{lié}}17 - et cela revient exactement au même.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Oui, cela est égal c’est juste une question d’habitude de ma part.

P.S. : et tant que j’y suis, merci aussi pour toutes les corrections de scanilles avec AWB ! Je vois à quel point j’en ai laissé passer à mes débuts, c’est un peu humiliant

Wuyouyuan (discussioncontributions)

Souvenirs (Tocqueville) En lisant le livre numérique récemment téléchargé de cet ouvrage, dont je m'étais occupé il y a longtemps, j'ai constaté que les pages de titre de parties étaient en caractères étonnamment réduits. Je suis allé voir. Apparemment, vous avez raffiné sur la présentation, avec l'effet secondaire de réduire les caractères. D'autre part vous avez jugé que l'éditeur de l'ouvrage s'était désigné à tort sous le nom de Toqueville, sans c. En règle générale, un patronyme ne doit pas être corrigé, à moins qu'il apparaisse une fois différent d'autres apparitions dans le texte. J'imagine mal que celui qui a pris l'initiative de la publication posthume se soit "mal" orthographié lui-même. Si ce qui précède vous déplait, vous pouvez supprimer d'un simple clic.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Bonjour Wuyouyuan !

Pour le corps du texte des titres, la diminution est volontaire : pour éviter les divergences entre contributeurs, je mesure la taille sur le fac-similé (ce doit être une déformation professionnelle Mort de rire). La sensation de diminution est par ailleurs exagérée sur le site internet par une illusion optique : les fontes utilisées sur le site ont une hauteur de capitales et une hauteur de x plus proches que les fontes habituelles des livres et des liseuses, de sorte que pour compenser cette différence de proportions, dans nos transcriptions, par rapport au fac-similé, on a tendance à exagérer en agrandissant le corps le texte, et inversement à se refréner en réduisant du corps du texte. Ainsi, la plupart des titres et sous-titres dans les livres du xixe siècle sont composés dans le même corps que le texte, alors que beaucoup de contributeurs les transcrivent en 110 ou 120 %.

Pour la graphie « Toqueville », le même homme a signé « Comte de Toqueville » en appendice, mais « Comte de Tocqueville » en couverture et p. v ; pour toutes les autres occurrences de « Tocqueville », que ce soit comme patronyme ou toponyme, on trouve le c. Cela me paraît donc être une coquille à corriger, ne serait-ce que pour harmoniser les trois signatures. En outre, le catalogue de la BnF écrit « Comte [Christian] de Tocqueville » dans la notice du livre, et la notice auteur correspondante est intitulée « Tocqueville, Christian Clérel, comte de ». Enfin, la préface de Monnier pour les Souvenirs dans les œuvres complètes chez Gallimard porte aussi « Christian de Tocqueville ».

Tant que je vous ai sous la main, est-ce que vous avez essayé le modèle {{p début}} que je vous conseillais sur le Scriptorium, pour ajuster les marges de paragraphes ? Si vous remarquez des bugs, ou si vous pensez devoir y ajouter un paramètre, je reste disponible sur cette conversation Sourire

Bonne journée !

Jim Bey (discussioncontributions)

Bonjour ElioPrrl,

Je viens mettre mon grain de sel au sujet de la balise {{m|p début}} que j'utilise intensément ces temps-ci. Et dont j'apprécie l'efficacité.

Il me semble qu'il reste un petit bug de présentation pour {{m|p début de page}}, car en mode page, le texte commence avec une indentation. Il me semble qu'il y a un <p> en trop dans la formule.

cf. [Page:Martineau - Dupleix et l’Inde française, tome 3.djvu/381] par exemple.

Cordialement,

Jim Bey (je ne sais comment signer - le modèle ne semble pas fonctionner)

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je viens de faire la modification sur la page donnée en exemple. Ce modèle est très sensible aux sauts de lignes, et il faut exactement respecter le deuxième exemple de la documentation pour que la transclusion ne présente pas des coupures de lignes indésirables.

Jim Bey (discussioncontributions)

Compris !

Comme cela ne gêne pas la transclusion, et comme je préfère garder les sauts de lignes en mode page pour la correction, c'est mineur, et je vais continuer comme ça.

Merci.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais il y a encore un ou deux ans, toutes les pages commençaient par un alinéa ; je me suis débrouillé pour corriger ce bug sur la majorité des pages en modifiant la feuille de style globale de Wikisource, mais les pages qui commencent par ce modèle conservent cet ancien bug.

Wuyouyuan (discussioncontributions)

J'ai un préjugé, ancré par des années de pratique, contre le raffinement dans la mise en page des textes. J'ai plus d'une fois repris des transcriptions fautives ou des mots oubliés, qui étaient dissimulés par un nuage de HTML et de modèles divers. Et, en général, il me parait plus important de dédier son énergie à transcrire des textes qu'à en faire plus que l'indispensable pour restituer la volonté de l'auteur (paragraphes, retraits, gras, italique, mais pour les titres il suffit d'être clair et aéré). Mais j'ai tort, ici chacun fait ce qui lui fait le plus plaisir sans nuire au but commun. Je suppose que vous êtes vous-même typographe, ou étudiant en vue de travailler dans l'édition. (incise: l'agrandissement des titres provient de l'utilisation des balises de titre T2 T3 etc, auxquelles une présentation est associée ; ce n'est pas la volonté du contributeur, juste un automatisme ; les tentatives de rectifier le corps sans supprimer la balise donnent des résultats désordonnés).


Quant à la correction des coquilles, ou jugées telles, j'ai pour principe de respecter ce qui est écrit, de ne corriger que ce qui est la vraie coquille, l'inadvertance du typographe qui a triplé au lieu de redoubler, remis après le trait d'union une syllabe qui était avant, etc.. et parfois, en l'expliquant, choisir une lecture parmi plusieurs possibles. Je sais que mon point de vue est minoritaire et le zèle des correcteurs très grand. J'ai un jour, en lisant une phrase dont je ne comprenais pas le sens, découvert que le correcteur avait considéré le mot "enter" (greffer) comme une coquille. J'ai transcrit À travers l’Inde en automobile , en 1905, ouvrage édité à compte d'auteur, où l'imprimeur avait respecté l'orthographe du manuscrit, et j'ai précisé que je préservais le texte original. A divers endroits, d'autres ont "corrigé les coquilles" et même rectifié des noms de lieux. Mais, comme je l'ai déjà dit, chacun fait ce qui lui plait.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je pense que ces deux buts ne sont pas opposés, et je travaille autant sur la présentation des ouvrages que je transcris que sur les améliorations possibles à apporter aux gadgets déjà présents de surlignage et du bouton T. Je considère comme vous que la première relecture doit viser à la correction du texte ; pour les relectures suivantes, on peut apporter une attention plus grande à sa présentation. À ce moment-là, je fais la distinction entre ce qui est, dans une mise en page, largement indépendant de la pagination et de la justification, et ce qui est susceptible de tolérances diverses de page en page. Je respecte donc le plus scrupuleusement les premiers traits, soit tout ce que vous citez, ce à quoi je rajouterai donc la taille du texte. Quant à la seconde catégorie, par exemple, je ne respecte pas la hauteur des marges verticales (me contentant de marges aérées et hiérarchisées), ni les retours à la ligne dans les titres centrés (je suis seulement la règle qui veut que le passage à la ligne ne peut avoir lieu entre un article et un nom, une préposition ou une conjonction et le mot qui la suit, un pronom et le verbe, etc.), ni la disposition exacte des images (je les rends plutôt flottantes, pour adaptation aux divers supports de lecture) ; je ne me fais pas non plus un cas de conscience de rapatrier les notes de fin au bas des pages, ni même les notes à cheval sur deux pages sur la même page si cela conduit à des contorsions trop grandes.

Par contre, je reconnais que je ne suis pas typographe, et que cela me dessert dans cette discussion ; je suis seulement très intéressé par ces matières, ayant beaucoup lu, et ressuivi de près la mise en pratique des conventions typographiques françaises dans LaTeX (le « Word » des mathématiciens et physiciens, et de plus en plus de tous les chercheurs : économistes, linguistes, philologues, dont les textes nécessitent des mises en formes très poussées que les outils traditionnels ne peuvent permettre).

Pour les coquilles, plusieurs cas. Noms propres : je ne corrige pas, sauf dans le cas qui nous occupe, à savoir pour harmoniser si un même nom est écrit de deux manières ; et dans ce cas-là je suis la graphie majoritaire. Orthographe grammaticale et ponctuation : je corrige les cas évidents, mais laisse les cas litigieux (participe passé avec verbe pronominal, nom de genre notoirement mal connu, mode verbal après une conjonction de subordination en tolérant plusieurs, par exemple). Orthographe lexicale, hors néologismes : je corrige soit pour harmoniser dans un livre, soit lorsque la forme n'est pas attestée dans les dictionnaires du temps ou le CNRTL. Le sujet des erreurs de fait (confusion entre des noms, mauvaise date) est plus compliqué : en général je ne les corrige que si cela a été fait dans une réédition revue et corrigée du même livre, et je signale en page de discussion la référence. Mon choix le plus aventureux, dans mon souvenir, ce fut de faire passer dans la traduction CUF de la Constitution des Athéniens des errata que le traducteur/éditeur scientifique avait signalées non pas dans le livre, mais dans une revue savante, et qui ne sont pas entrés dans les rééditions ultérieures, soit à cause de la mort du traducteur avant la deuxième édition, soit parce que cela aurait dérangé les alignements entre le texte grec et la traduction. De manière générale, les éditions critiques sont utiles, tant pour justifier un {{corr}} ou un {{sic2}}, que pour, en amont, identifier une édition fiable — je me plains trop souvent que soient importées des éditions dont le texte est faiblement établi, ce qui conduit souvent à des corrections discutables, évitées si on importait directement les éditions originale ou définitive.

Wuyouyuan (discussioncontributions)

Je n'ai rien à redire à vos objectifs d'harmonie des textes (mes préférences sont plus simples, mais comme je disais, ici chacun fait selon son plaisir), sauf sur le point des "errata" qu'on découvre ailleurs que dans la page adéquate de l'ouvrage lui-même. Ici on reproduit un texte, tel qu'il est. Récemment j'ai mis au point Psychopathologie de la vie quotidienne , la traduction de Samuel Jankelevitch. Le texte d'une édition récente avait été apparié avec le fac-simile de la première édition de 1922. Or tout avait bougé, en particulier la traduction des mots techniques de la psychanalyse. J'ai rétabli le texte de 1922, même si celui de la nouvelle édition est "meilleur". Quitte à me remettre au travail si je trouve un fac-simile de l'édition définitive ; avoir les deux éditions sera intéressant pour le lecteur.


Un texte "historique" de Wikisource : Utilisateur:ThomasV/serment . ThomasV est un des pères fondateurs de Wikisource, et développeur de l'outil de correction des pages etc., par ailleurs prophète irascible qui menaçait d'exclusion ceux qui n'étaient pas d'accord avec lui. Je suis totalement d'accord avec ce qu'il dit ici.

Répondre à « Souvenirs (Tocqueville) »
F0x1 (discussioncontributions)

Bonjour, je viens de terminer la relecture de l'ouvrage sur l'intégration de Lebesque et j'aimerais te soumettre les questions et problèmes qui me sont venus au cours de cette relecture:

  1. le fait de « sortir » les ponctuations des formules génère pas mal de problèmes dans les tranclusions (lignes qui commencent par une ponctuation, ou encore dans les formules centrées le point-virgule qui se met sur sur ligne à part) ; j'ai essayé de résoudre les problèmes à l'aide du modèle {{nobr}}, pour les éditions de la version en ligne et en PDF-A5, mais bien sûr ça peut ne pas fonctionner pour d'autres translusions…
  2. le fait de séparer plusieurs équations sur la même ligne en écrivant {{c|<math> [équation 1] </math> {{em|2}} <math> [équation 2] </math>}} peut sembler une bonne idée, mais malheureusement lorsque les équations sd mettent sur 2 lignes, elles ne sont plus correctement centrées, car la première ligne contient l'équation 1 ET l'intervalle, la deuxième ligne ne contient que l'équation 2 (et celle-ci est donc bien centrée, tandis que la première est décalée vers la gauche à cause de l'intervalle à droite). N'y aurait-il pas une autre possibilité pour que les 2 équations restent sur la même ligne, ou sinon que l'intervalle soit ignoré ?
  3. Enfin un problème général de lien qui ne fonctionne pas lorsqu'on fait référence à une note avec la balise un #cite_note-xx) : ce type de lien fonctionne sur la version en ligne, mais jamais dans les versions transcluses (pdf ou html). Un bug ? Par exemple à la fin du Chapitre II. Un bug ?

Bonne continuation Sourire

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci pour cette validation ! et en particulier pour votre effort à conserver l’intégrité sémantique des formules mathématiques : le {{nobr}} fonctionnera pour tous les formats. Nos vœux pour l’amélioration de l’extension Math n’ont pas reçu assez de voix cette année, mais en les réunissant l’année prochaine, nous aurons peut-être une carte à jouer Sourire

Pour l’intervalle entre les équations centrées, le modèle MathForm que je développe depuis quelques mois devraient y répondre. Malheureusement, je suis très pris en ce moment, et mes connaissances en Lua étant très rudimentaires, tout cela met beaucoup plus de temps que prévu. Enfin, le problème de lien est effectivement un bug ; d’ailleurs, si j’exporte le chapitre II seul, le lien que vous pointez fonctionne normalement.

Enfin, comme vous avez validé l’ouvrage, vous pouvez faire passer le Livre: à l’état validé, et chacune des pages de transclusion à l’état validé (avec la petite étoile). Je vous le laisse faire, parce que ce n’est que justice que ce soit votre nom qui apparaisse dans l’historique

F0x1 (discussioncontributions)

Merci pour les réponses ! J'ai donc mis le livre en mode « Validé », je ne sais pas s'il y a autre chose à faire pour la finalisation… Mais j'en ai quand même fait bien moins que vous − une relecture prend beaucoup moins de temps que la première correction… Et pour les nouveautés de {{MathForm1}} je me sens impatient de connaître les évolutions Sourire — je n'ai jamais encore pratiqué Lua mais je serais curieux de connaître un peu… Bonne continuation et merci pour les échanges toujours intéressants !

ElioPrrl (discussioncontributions)

Pardon, je ne suis pas assez clair dans mon message précédent Vous pouvez encore marquer les pages de transclusion (la « page de garde » et toutes ses sous-pages, correspondant à chaque chapitre) comme validées : en faisant « Modifier », sous la description de la modification, il y a cinq pastilles ; en cochant la dernière (la petite étoile), la description devient /* Validé */ et le modèle {{TextQuality}} en haut de page passe à « Textes validés ».

F0x1 (discussioncontributions)

Merci pour les explications — mais j’ai mis un bon moment avant de comprendre pourquoi je ne trouvais pas les cinq pastilles de modification sur les pages de modification : il faut que cette option soit activée dans la pages les Préférences (sous-page « Gadgets », item « Ajoute des boutons permettant de modifier l’indicateur de qualité d’un texte »), ce que je n'avais pas encore fait… Je vais donc faire les modifications des différents chapitres ! À bientôt j'espère, peut-être pour des nouvelles concernant MathForm ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Ah je ne savais pas pour le gadget ! il est bien pratique pourtant, je ne sais pourquoi il ne fait pas partie des options par défaut. Merci

Répondre à « À propos de Lebesgue »
Acélan (discussioncontributions)

Bonjour,

C'est la première fois que je remarque cela, mais il n'est pas rarissime de trouver des caractères cyrilliques parasites au milieu de caractères latins ; cela peut peut-être valoir le coup d'intégrer cela à la détection des scanilles. Comme les citations du russe sont très rares, le traitement peut sans doute être assez massif.

La liste des caractères :

[аАбБвВгГдДеЕёЁжЖзЗиИйЙкКлЛмМнНоОпПрРсСтТуУфФхХцЦчЧшШщЩъЪыЫьЬэЭюЮяЯ]

(je n'ai pas trouvé d'expression simplifiée du type [A-Z])

ElioPrrl (discussioncontributions)

Je viens de rajouter la règle à ma liste Sourire

Acélan (discussioncontributions)

Merci, mais ça n'a pas l'air de trop marcher ; peut-être parce qu'il s'agit souvent de lettres isolées (с'est, il у a) ? ou pour une autre raison qui m'échappe ? sur cette page, par exemple, Таché devrait être surligné.

Par ailleurs, il y a un nombre non négligeable d'occurrences de caractères cyrilliques mélangés à des caractères grecs.

Ne serait-il pas plus simple de surligner tous les caractères cyrilliques ?

ElioPrrl (discussioncontributions)

Chez moi, Taché est surligné ; la règle est ajoutée à ma page personnelle, avez-vous pensé à la répercuter sur la vôtre ?

Effectivement, je ne cherche pas les lettres isolées, pas plus que je ne le faisais pour le grec, mais les successions lettre latine puis lettre cyrillique, ou inversement.

Je vais rajouter une règle pour le mélange grec-cyrillique.

EDIT : par contre, je viens de me rendre compte que le gadget ignore (ligne 273 du code) tout ce qui se trouve dans un modèle {{lang}}, donc que par exemple les successions grec-cyrillique, qui se trouvent souvent dans {{lang|grc}} ou {{lang|ru}}, ne sont pas surlignées. Si on voit le bon côté de la chose, peut-être, en effet, peut-on alors surligner tous les caractères cyrilliques, sans que cela fasse trop de faux positifs.

Répondre à « Scanilles »
Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour, j'ai voulu faire un test de réalisation d'un fichier au format djvu du tome I entier de Buffon - Œuvres complètes, éd. Lanessan que tu as mis en ligne au format pdf. Pour le moment c'est un test, mais plutôt encourageant car c'est une version en noir et blanc de bonne qualité (j'ai réalisé les images .tiff avec scantailor, puis ocrisé avec abbyy et converti le pdf final en djvu avec pdf2djvu). J'ai conservé la page de titre et les superbes planches couleurs. Le tout pèse 25,6 Mo seulement pour les 928 pages en 400 dpi.

Si tu es intéressé (aucune obligation), je peux finaliser le test et le mettre en ligne ce qui serait plus simple que de séparer les volumes en deux parties comme tu as été obligé de faire.

En tout cas c'est un sacré défi que la transcription de ce monument du XVIIIe siècle.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Merci beaucoup ! J'y connais absolument rien en conversion, et j'avais essayé naïvement de convertir le fichier pdf en djvu avec résolution 600dpi, et déjà que la résolution du PDF était pas extraordinaire, j'avais obtenu quelque chose de beaucoup moins lisible, pour un poids à peu près équivalent, d'où ma décision. Je veux bien voir le fichier ! Je vérifierai que la couche texte de Gallica, très satisfaisante, a été préservée ; je ne pense pas retéléverser les tomes I et II, que j'ai divisés et dont j'ai mis en partie les index en conformité avec les originaux, mais si c'est concluant, pourrais-je te solliciter pour la conversion des autres volumes de la série ?

Je ne sais pas si j'irai au bout (je mène trop de projets de front...), mais au moins mettre les choses sur des rails en corrigeant quelques volumes, pour voir les problèmes, édicter des règles générales et permettre ainsi une correction unifiée avec les autres contributeurs, cela serait déjà super.

Encore merci ;)

Cunegonde1 (discussioncontributions)

J'ai mis en ligne cette version de test non finalisée : Fichier:Buffon - Œuvres complètes, éd. Lanessan, 1884, tome I-test.djvu. S'agissant de l'ocr, dans une version finalisée, l'ocr que je réalise est en général meilleur que celui de la BNF car je sélectionne les zones de reconnaissance "à la main" et j'utilise le même logiciel de reconnaissance. J'ai oublié d'indiquer que je récupère les livres sur la BNF avec Gallica.ml qui permet de télécharger les images (une par une) de façon automatisée avec un script dans la meilleure résolution possible.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Ça m'a l'air vraiment bien ! Il n'y a plus toutes ces marges qui dévorent la page, et le texte est très lisible comme ça (bon, j'avoue aimer la couleur originale des pages, mais c'est tout à fait anecdotique ^^) ; quand aux quelques pages dont j'ai consulté la couche texte, c'est impeccable.

Ça doit prendre un temps fou de tout "corriger" à la main ainsi ! C'est vraiment sympa de porter de l'intérêt à ce projet, en tout cas. Je comprends très bien que tu as toi-même d'autres projets, donc ne t'inquiète pas, le temps que je corrige rien que le premier tome, tu as de la marge. Ne te sens donc pas obligée ; quand je voudrai importer un nouveau tome (pas forcément dans l'ordre d'ailleurs), je te le signalerai, et tu auras toute permission de m'envoyer bouler x)

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Ok, pas de problème fait moi signe ça me fait plaisir de contribuer à cet ouvrage. PS : c'est le passage en noir et blanc qui allège de façon drastique le poids de fichiers.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Ayant terminé les deux premiers tomes des Œuvres complètes de Buffon, je reviens vers vous/toi (? je ne sais jamais qui vouvoyer et tutoyer ici ), @Cunegonde1, pour savoir si ce serait possible de convertir en djvu le tome III (les liens pour consulter tous les tomes sont disponibles sur Gallica), comme proposé dans les précédents messages ? Le temps ne presse pas, loin de là : je compte faire une pause sur ce projet, et corriger des textes mathématiques pour changer ; ne te sens donc pas obligée de faire ça tout de suite ^^ Bon courage pour ce travail que je peux imaginer assez rébarbatif, et surtout grand merci !

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Bonjour ElioPrrl, pour le (vouv/tut)oiement, je crois que c'est une question de génération, pour ma part, je fait partie de celle qui a commencé à utiliser Internet à son début ; à l'époque, l'usage était que tout le monde se tutoyait sur Internet. Il est vrai que j'ai repéré depuis quelques temps l'apparition du vouvoiement sur wikisource, ce qui est amusant. Bref, ok pour le Buffon, je regarde quelle est la meilleure solution technique et je te tiens au courant.

Pour les planches, souhaites-tu que je les traite également pour les téléverser en plus du djvu, séparément sur Common ? ce qui permet de les intégrer facilement ensuite, mais prends également du temps, mais si tu n'es pas pressé...

ElioPrrl (discussioncontributions)

Pour les planches, tu peux les traiter comme le reste du texte, pas de traitement de faveur . Je les transclurai de toute façon tout à la fin, en les téléchargeant directement de Gallica en HD puis en leur donnant probablement un petit coup de Photoshop. Les planches sont distribuées assez aléatoirement entre les volumes, et je les inclurai à des endroits plus logiques. Et comme je le disais, tu as tout ton temps, je suis en période de partiels donc je ne toucherai pas beaucoup à Wikisource pendant deux semaines. Merci beaucoup !!!

Cunegonde1 (discussioncontributions)

Ok.

ElioPrrl (discussioncontributions)

Encore Merci !