Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

de génie. Selon lui, c’est l’éducation seule qui distingue les hommes. La nature les a faits égaux. Il compte pour rien les différences du tempérament, de la constitution physique ; il suppose que l’organe intérieur qui reçoit les sensations est le même dans toutes les têtes, qu’il reçoit ces sensations de la même maniere, qu’il opere dans tous avec la même facilité ; et qu’enfin les circonstances seules et l’éducation ont fait Newton géomètre, Homere poëte, Raphaël peintre, et tel critique un sot. Il emploie toutes ses forces pour établir cette opinion ; et il faut convenir que jusqu’à présent il ne l’a pas persuadée. Mais, des efforts qu’il fait pour la prouver, il résulte