Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

sation composée de sensations, reçues dans le moment ou conservées dans la mémoire. Les notions mêmes de force, de puissance, de justice, de vertu, etc. quand on les analyse, se réduisent à des tableaux placés dans l’imagination ou la mémoire.

Tout dans l’homme se réduit donc à sentir.

L’homme est sujet aux erreurs. Elles ont trois causes ; les passions, l’ignorance, et l’abus des mots.

Les passions nous trompent, parce qu’elles nous font voir les objets sous une seule face. Le prince ambitieux fixe son attention sur l’éclat de la victoire et sur la pompe du triomphe. Il oublie les inconstances de la fortune et les malheurs de la guerre.