Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/53

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

Si le public ne rend aucun honneur à l’esprit médiocre, c’est qu’il n’est jamais d’aucune utilité. Si pourtant, dans certaines circonstances, des esprits médiocres, devenus généraux ou ministres, sont honorés, c’est qu’ils ont eu le bonheur d’être utiles. De plus, on a de l’indulgence pour les grands. On ne demande pas à la comédie italienne les mêmes talents qu’à la comédie française.

Après la mort des hommes en place et des artistes, ceux-ci sont les plus honorés, parce que la postérité jouit de leurs travaux, et que les autres ne sont utiles qu’à leur siecle.

Certains esprits célebres dans quel-