Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/69

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

le fond des choses. C’est le travail excité par les passions, et sur-tout par celle de la gloire, qui porte l’ame aux grandes méditations, et fait trouver des vérités nouvelles, de nouvelles combinaisons. Les objets dont il est entouré, les circonstances où il est placé, déterminent et bornent le génie.

L’imagination est l’invention des images, comme l’esprit est l’invention des idées ; elle brille dans les descriptions, les tableaux. Les peintures sont ou grandes ou voluptueuses.

Le sentiment est l’ame de la poésie. L’auteur qui en est privé est toujours en-deçà ou au-delà de la nature. Celui qui n’a que de l’esprit