Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/92

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

précise, plus détaillée, et sur-tout humiliante : il inspiroit à la reine la volonté de l’exiger ; il montroit à Helvétius la nécessité de s’y résoudre, et n’en pouvoit rien obtenir. Il écrivoit à l’épouse d’Helvétius pour l’effrayer ; mais il trouvoit une femme courageuse, déterminée à passer, avec son mari et ses enfants, dans les pays étrangers. Il réussit mieux auprès de la mere du philosophe. Elle fut persuadée que son fils devoit à la reine les démarches que cette princesse lui demandoit. Elle insista, et déchira long-temps le cœur d’Helvétius, sans pouvoir l’ébranler.

Il croyoit s’être exprimé dans son livre avec une bienséance et une