Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XII.djvu/320

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXI Shakspeare alors,


Shakspeare alors, nourri d'affronts et de huées,
Surgit, front orageux, de l'ombre des nuées.
Ce noir poète, fit une oeuvre, en vérité,
Si rude et si superbe en son énormité,
Si pleine de splendeurs, de vertiges, d'abîmes,
Et de rayonnements s'épandant sur les cimes,
Si sombre et si féconde en gouffres. inouïs,
Que depuis trois cents ans les penseurs éblouis
.La contemplent, surpris que tout les y ramène,
Ainsi qu'une montagne au fond dè l'âme, humaine.

== XXII