Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/541

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


D'IBN KHALDOUN. 417

avec des haches. Ses terres et le reste de ses biens valaient cent mille dinars. Ez-Zobeïr se fit bâtir une maison à Basra, une autre à Misr, une autre à Koufa et une autre à Alexandrie. Talha se fit construire une maison à Koufa et une autre à Médine. Celle-ci était bâtie de briques , de plâtre et de bois de tec. Saad Ibn Abi Oueccas ' se fit bâtir à El-Akîc ^ une maison très-vaste et très-élevée , dont le toit était couronné de pavillons. La maison qu'El-Micdad ' se fit construire à Médine était enduite de stuc en dedans et en dehors. Yala Ibn Monya * laissa, en mourant, cinquante mille dinars; ses terres et ses autres biens valaient trois cent mille dirhems. » On voit par là com- bien les musulmans avaient ramassé d'argent. Du reste, cela ne leur était pas défendu par la religion, vu que ces richesses étaient légiti- mement acquises, provenant du butin pris sur fennemi. Ils l'em- ployaient sans dépasser leurs moyens et sans faire des dépenses extra- vagantes ; aussi furent-ils à fabri de tout blâme *. Amasser des richesses est réprouvé par la loi, mais c'est à cause du mauvais emploi qu'on leur donne. Ce sont les dépenses excessives et sans but utile qui encourent le blâme du législateur, ainsi que nous venons de le dire. p. 370. Mais lorsqu'on agit avec de bonnes intentions et qu'on emploie ses richesses de toutes les manières qui peuvent faire avancer la bonne cause (on n'encourt pas des reproches). Les trésors qu'on a amassés aident alors à soutenir la vraie religion et à mériter le bonheur dans fautre vie.

Quand l'inlluence de la vie nomade et de la pénurie existe dans toute sa force, l'esprit de corps porte naturellement la tribu vers l'établissement d'un empire et lui inspire la passion de dominer et

Compagnons, mourut environ cinquante ' El-Micdad Ibn el-Asoued, delà tribu

ans après l'hégire ( vers l'an 670 de de Kinda, fut un des principaux Compa-

J. C). gnons. 11 mourut l'an 33 de l'hégire.

' Saad Ibn Abi Oueccas , un des dix pré- ' Yala Ibn Monya , un des Compagnons

destinés, mourut vers l'an 5o de l'hégire. de Mahomet, fut tué l'an 37 de l'hégire,

' Plusieurs localités de l'Arabie por- à la bataille de Siffîn. Dans le texte arabe ,

talent ce nom. Celle dont il est question ici lisez i^»..». était à dix milles de Médine. ' Après ^.ili», insérez ^i^.

Prolégomènes. 53

�� �