Page:Myrand - Noëls anciens de la Nouvelle-France, 1899.djvu/29

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
30
NOËLS ANCIENS

[1] IES8S AHATONNIA
Les partitions musicales sont temporairement désactivées.


Cette mélodie, je le répète, est, à n’en pas douter, un calque plus ou moins modifié de l’air d’un vieux noël du seizième siècle — Une jeune pucelle — air sur lequel Pellegrin écrivit plus tard son cantique : Entends ma voix fidèle, et que voici :

  1. Le chiffre 8, employé comme signe alphabétique, représente le son ou en français.