Page:Réveillaud - Histoire du Canada et des canadiens français, de la découverte jusqu'à nos jours, 1884.djvu/320

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sont sortis les États-Unis, il eût été bien facile à la France, au lendemain de la bataille d’Yorktown el de la capitulation de Cornvallis de pousser ses avantages jusqu’au point d’obliger l’Angleterre à rétrocéder le Canada à la France. Le Canada redevenu français eût pu, dans des limites plus étendues que celles de la Puissance actuelle du Canada, croître et se développer librement et fortement, sous les plis du drapeau français, et en supposant que plus tard sa fortune eût été de nouveau séparée de celle de la France, soit par des raisons de politique internationale, soit par la libre volonté de ses habitants, la Nouvelle-France transatlantique n’en eût pas moins été fondée et pour jamais avec un territoire et avec des facilités d’expansion qu’elle ne retrouvera jamais.