Page:Réveillaud - Histoire du Canada et des canadiens français, de la découverte jusqu'à nos jours, 1884.djvu/493

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



CHAPITRE VII


L’avenir du Canada français.


Nous voici parvenus au terme de cette étude. Nous avons suivi depuis ses origines, à travers les luttes et les crises de son histoire, ce peuple intéressant, fils du nôtre et qui a su conserver intacts, au milieu des conjonctures les plus contraires, l’esprit, la langue et les mœurs que nous lui avons transmis. Nous avons admiré l’énergie des premiers colons dans leurs efforts pour la conquête de ce sol sévère que leur offrait tour à tour et leur disputait l’Indien capricieux et farouche. Nous avons suivi, dans leurs courses aventureuses, ces hardis voyageurs, ces intrépides « coureurs des bois » qui s’enfonçaient dans les forêts profondes, remontaient dans leurs canots d’écorce lacs et forêts, et traçaient de leur pied infatigable les premiers chemins de la civilisation sur le vaste continent américain. Nous avons noté la jalousie grandissante de l’Angleterre en face de ces établissements des Français qui, des froids rivages du détroit de Belle-Île jusqu’aux