Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


184 COMMEKTAIRE.

Ce terme bizarre magistcr nojlrandus^ dont Noël du Fail n’a pas manqué de se servir (t. n_,. p. 8 et 213), donne lieu à une longue discussion dans la première des Epifîolœ ohfciirorum virorum : « Les maîtres… se mirent à parler savamment sur de grandes questions, et l’un d’eux demanda s’il était correct de dire ma- gifter noftrandus^ ou bien nojier magijlrandus^ en par- lant d’un homme apte à être reçu docteur en théo- logie. » Rabelais a tiré de cette expression un adverbe François de sa façon dans un passage (t. 11, p. 63) où il parle de Jupiter « transformé magiftronoftralcment en fécondes intentions. »

Page 249, 1. 3 : Almanach perpétuel… Rabelais fait probablement ici allusion à ses propres almanachs.

L. 4 : Maneries… Eccium. « Manières de ramoner les fourneaux par maître Eccius. »

L. 8 : Vhiftoire des farf.ideti. Ce titre semble faire allusion ù l’histoire des farfadets et de la prévôté d’Orléans dont Rabelais parle, t. 11, p. 112.

L. 12 : Bjdinatorium fopliijlj.rum. « L’Amusement des sophistes. » Edition Juste, 1533 • Sorbonifonnium (des Sorbonitormes), au lieu de Sophifturum.

L. 13 : Anciperic^cumet^njparbeugedamp/ncribrationes merdicuntium. Il serait bien difficile d’expliquer avec quelque rigueur le mot burlesque par lequel ce titre commence. Eloi Johanneau remarque qu’il est « com- posé des prépositions grecques antij peri^ cata^ ana, paruy amphi, et du mot cribrationes ; » et comme il adopte mendicantium ^ leçon donnée par Dolet, et dont merdicantium n’est peut-être que l’équivalent burlesque, il pense qu’il est question des « innombrables trous qu’on voit aux habits ou aux besaces des mendiants, par devant, par derrière, le long et tout à l’entour. » Si tel est le sens, ce n’est pas de mendiants quel- conques, mais de frères mendiants qu’il s’agit.

L. 23 : ha patenojlie du cinge. Expression prover- biale, qui s’emploie en parlant des gesticulations que fait le singe. « Enfin apperceurent maiftre Reuerant.