Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/239

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TIERS LIVRE, T. II, P. 47-53.

L. 27 : Summum… braguetis. « Le souverain bien dans les braies et braguettes. »

Page 48, 1. 6 : Chiahrena. des pueelles. Voyez ci-des- sus, p. 182, la note sur la 1. 10 delà p. 248.

Page 49, 1. i ; Comment Panurge fe confeille à Pan- tagruel. Parmi les ouvrages qui ont fourni ù Rabelais des matériaux et des arguments pour ce chapitre et ceux qui suivent, on a cité avec raison le traité de Ti- raqueau, De Jegihus connuhialibus (15 13) et la réponse qu’y fit Bouchard qui se déclara l’avocat des femmes dans son T^ç -[■•jva’.xsia ; cpûrXr.î, id est Feminel sexus apo- logia (1522). Rabelais s’est encore inspiré du troisième sermon de Raulin, De viduitate, et probablement de beaucoup d’autres écrits théologiques et juridiques, qui n’avaient pas alors la gravité que de telles matières nous paraissent aujourd’hui comporter. Les imitations sont nombreuses aussi ; nous nous contenterons de rappeler le Propos de marier Eutrapel (Noël du Fail, 1. 11, p. 23 1- 261) et Le Mariage forcé de Molière. Il faut remarquer que le premier mot de la réponse de Pantagruel fait tou- jours écho avec le dernier de la demande de Panurge. Cette disposition produit un effet comique en nous montrant l’assentiment absolu de Pantagruel, qui ne cherche même pas sa réponse et s’empare du mot qu’il vient d’entendre.

Page 50^1. i : Veh foli. « Malheur à l’homme seul ! » (Ecclésiaste. iv, 10)

L. 9 : Vn poinEl qui trop me poingt. Me pique. Jeu de mots.

L. II : La fentence de Senecque. a Ab alio exspectes alteri quod feceris. » Elle est de Publius Syrus ; mais Sénèque la cite dans sa 94* Epitre.

Page 51, 1. 16 : Là où n’efl femme… « Ubi non est mulier ingemiscit egens. » [Ecclésiaste^ XXXVI, 27)

L. 33 : Mon nom & armes perpétuer. « En demeurant comme ie fuis, ie laifle périr dans le Monde la Race des Sganarelles. » (Molière, Le Mariage forc^, se. i)

Page 53, I.2 : Des for< : Homériques ÇT’ Virgilianes. Ra-