Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/275

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


torisation si étendue et si explicite n’empêcha pas le Parlement de poursuivre le quart livre le i"’ mars 1552 (1551 vieux style). Voyez t. m, p. 420, et le Commentaire.

Page 247, 1. i : A… Mon Seigneur Odet. Cette dédicace et le prologue qui la suit n’ont paru que dans l’édition de 1552. Celle de i5’48 était précédée d’un autre prologue. Voyez t. m, p. 185-193, et le Commentaire.

Page 248, 1. 9 : Comparée à vn combat, (sr farce. Hippocrate dit seulement {Des Epidémies^ vi.) : « L’art se compose de trois termes : la maladie, le malade et le médecin. »

L. II : M’eft foubuenu d’vne parolle de Iulia. Voyez Macrobe, Saturnales^ il, j.

Page 249, 1. 2 : Reub.2rbarif. Équivoque sur le mot rhubarbe écrit reubarbe par Rabelais et ses contemporains. Voyez le Glossaire.

L. 21 : EJî par Herophilus blafmé Callianax. Rabelais, qui probablement cite de mémoire, confond un peu les faits. Voici le passage de Galien (liv. iv, commentaire sur le Vl^liv. d’Hippocrate Des m.zladies épidémiques^ édit. de Chartier, t. ix, p. 482) : « Quelques médecins tiennent des discours d’une fatuité incroyable semblables à ceux que cite Zeuxis du livre de Bacchius, où cet auteur a rapporté les paroles et les actions d’Hérophile et de ses sectateurs. Il raconte de Callimax l’Hérophilien, que voyant un malade qui lui disait : « Mourrai-je. — Oui, lui répondit-il par un vers grec, oui sans doute, à moins que vous ne soyez le fils de Latone. « A un autre malade qui lui demandait la même chose, il répondit : » Patrocle est bien mort, qui valait infiniment mieux que vous. » Les vers sur Patrocle sont dits par Achille dans l’Iliade, II, 21. Quant au vers où il est question des enfants de Latone, on ignore d’où il est tiré. Enfin le passage de Pathelin se trouve dans la scène où il s’adresse au drapier que, dans sou prétendu délire, il prend pour son médecin(p. 45).