Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/293

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


.QUART LIVRE, T. II, P. 356-365. 285

les gens, soient gais quand on les biv le. » Certes, mais il est bien clair que frère Jean ne parle pas sé- rieusement.

P.\GE 357, 1. 16 : Vne chappelle d’eau Rofe. Sorte d’alambic :

La chapelle, où fe font eaues odoriférantes Donne par fes liqueurs guerifons diflerentes.

(Cl. Marot, Epigrammes, A M"*’ la Chapelle)

Voyez ci-dessus, p. 279, la note sur la 1. 22 de la p. 341.

Page 358, 1. 19 : 1/ > eut heu &* guallé.

Il y aura beu & guallé.

(Farce de Pathelin, p. 22)

Les participes beu et guallé sont pris ici substan- tivement, au sens de boisson et réjouissance.

Page 362, 1. 30 : ^neas. Voyez Virgile, Enéide, III, 707.

Page 363, 1. 2 : Alcman, & auhres. Voyez Pline, vil, 51, et XI, 33.

L. 19 : En dueil & lamentation fera. Josèphe, XVII, 8.

L. 25 : Changea difant, moy viuent. « Dicente quo- dam in sermone communi : ’E[j.c.ù ôavo’vTc ; ■^alo. (/.ixOviTa •jTupî, imo, inquit, jacù î^ôjvtc ; . » (Suétone, Néron, 38)

L. 28 : Dion Nicœus, & Suidas. Dion Cassius, His- toire romaine, liv. LVI ; Suidas, Vie de Tibère.

Page 365, 1. 13 : a ampliation. Il y a bien ici dans 1552 un A, mais c’est A qu’il faut lire. est l’initiale de 6âva-&ç, mor/r ; les deux autres lettres ont un sens moins clair. T pourrait être l’initiale de teXeiwci ; , acquittement, A de àvaêcXTÎ, ajournement. Ceci, du reste, est traduit de ce passage des adages d’Erasme (chil. I, cent. V, ch. LVI) : « Verollmilius eft, quod fcribit Afconius Pedianus, fortes fcilicet vrnae immiflas triplicem habuiffe notam, damnationis, T abfolutionis, A am- pliationis (i. e. quoties fignificabant parum libi adhuc