Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/329

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


y LIVRE, T. III, P. 36-39. 321

peut le conclure de ce passage du prologue de Panta- gruel (t. I, p. 217) : « Onocratale, voyre dy ie crote- notaire. »

Page 37, 1. 7 : La moitié. Ms. : le myle’.

L. 21 : Troifiefme. Ms. : ^u^itriefme ; leçon préférable à cause du « feiour quatridien » dont il est parlé plus haut, t. III, p. 26, 1. 4.

L. 29 : lupiter pierre. Les Anciens juraient par Jap/rer lapisj mais ici ce mot pierre désigne le Pape.

Page 38, 1. i : L’IJle des ferrements. L’idée première paraît prise du chapitre xxiv as ? , navigations de Panurge intitulé : De Vijle ou croijfent les efpees^ poignards, coujleaux grans & petis de toutes fortes. Il y a en outre un souvenir du chapitre IX du quart livre et a des eftranges alliances de l’Ille Ennafin, » Les phrases, les comparaisons, les expressions caractéristiques sont toutes presque déjà connues. Il en est de même dans tous les morceaux qui ne sont évidemment pas de Rabe- lais. C’est une démonstration que nous ne pouvons en- treprendre partout, ligne par ligne, mot par mot, mais dont nous voulons du moins donner un spécimen dans les notes de ce chapitre. Le glossaire facilitera du reste beaucoup ce genre de comparaison,

L. 3 : Saloure^ l’eflomach. « l’ay bien faburré mon ftomach. » (t. i, p. 22, 1. 16)

L. 10 : Marroches^ piochons, fer fouettes, a Des mar- rochons, des pioches, cerfouettes, » (t. l, p. 92,

1. 13)

L. 15 : Braquemarts ^ fimeterres^ eftocs, raillons. Le modèle de cette énumération d’armes se trouve dans \q prologue du tiers livre (t. 11, p. 7, 1. 19) auquel le rédacteur du cinquiefme Hure a fait de nombreux em- prunts.

Page 39, 1. 10 : Platon, Anaxagoras,^ Democritus. Cicéron, Académiques, iv, 37.

L. 14 : Cartilages, adenes. Toutes ces expressions se trouvent dans VAnatomie de Quaref méprenant, t. 11, p. 374-377-

IV. 21