Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/357

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


APPENDICE

, T. III, P. 193-21 I. 349

tum ut nomen divinum inde iiivenerit, scripsisse etiam feminam, et proverbium inde natuna suspendio arborem eligendi. d

Page 194, 1. i : Brlcfue déclaration d’aucunes diâions… Ce petit commentaire, qui se trouve ù la suite de quel- ques exemplaires de l’édition de 1552 et dans tous ceux de 1553 (Voyez la Bibliographie]^ a été composé par Ra- belais, ou tout au moins a été approuvé par lui : il a donc une assez grande importance. Nous n’y avons changé que les indications de pages auxquelles nou’s avons substitué les numéros de celles de notre édition.

Page 208, 1. 6 : chapitre xr. Cette fin du cha- pitre XV et le chapitre suivant, désigné d’ordinaire sous le nom des apedeftes^ terminent la première publication partielle du cinquiefme Hure intitulée Vljle Sonnante (1562). Ce morceau ne se trouve ni dans les trois pre- mières éditions complètes (1564 et 1565) ni dans le manuscrit de la Bibliothèque nationale. Les éditeurs modernes lui ont donné différentes places ; nous avons cru que le plus simple était de le placer en appendice.

Page 210 1. i : Apedeftes. Mot tiré, conformément à la prononciation du grec moderne, de à7 ; aî’5'£UT& ; , igno- rant, parce que messieurs de la Chambre des comptes, qui sont désignés dans ce chapitre, n’avaient pas be- soin d’être gradués, « qu’ils ne font & ne doyuent nul- lement eftre clercs. » (Voyez p. 214, 1. 24)

L. 18 : Robbe gocourte,.. Règlement de 157 1.

Page 211, 1. 13 : Tcjîonne^. Jeu de mots entre tefionner « coiffer, » encore employé par La Fontaine, qui, il est vrai, l’accompagne d’une glose poétique :

L’alloient quelquefois tejlonnant, C’eft-à-dire ajuftant fa tefte. {L’Homme entre deux âges, & fcs deux maijlrejfes)

et le mot teflon, désignant une pièce de monnaie.

L. 20 : Pantagruel fut en grande admiration… de la demeure.,. Cet édifice avait été construit vers 1506 sur