Page:Rabelais marty-laveaux 04.djvu/356

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


34^ COMMENTAIRE.

Voyez ci-dessus, p. 283, la note sur la 1. 7 de la p. 350.

L. 13 : Lacroix de M^Ichara. C’est probablement l’en- droit dont Du Fail parle dans le xix"" Conte d’Eutrapel : « quand…. vous entonnez fi triftement… la bataille des Trante, ou la iournee de Marhara, ne vous prend il enuie d’y retourner. > » Burgaud des Marets a vai- nement cherché une localité dont le nom se rapprochât de celui-ci : « mais, dit-il, aux environs deSaint-Aubin- du-Cormier, près de la Lande de la Rencontre où l’on s’accorde à placer le théâtre du combat, se trouve la Lande-aux-oLseaux, qui paraît rappeler la légende à laquelle Rabelais fait allusion. »

Page 188, 1. 14 : Aux nouucaux. I5’48 : Aunouueaux.

L. 25 : Vn ancien Pantagruelijie. Horace {ÈpitreSj l, 177 V. 35) :

Principibus placuisse viris, non ultima laus est.

Page 189, 1. 6 : Au feptante huiEliefme liure. Voyez ci-dessus, p. 219, note sur la 1. 11 de la p. 5.

L. II : La fentence d’Heâor proférée par Neuius. « Aliter enim Nœvianus ille gaudet Hector : Lastus Bum laudari me abs te, pater, laudato viro. » (Cicéron, Tusculanes^ iv, 31)

L. 13 : lufques au feu exclujiucment. Yoyez ci-dessus, p. 160, note sur la 1. 5 de la p. 217.

Page 190, 1. 25 : Vn Philo^enus.Y oyez ci-dessus^ p. 317, note sur la 1. dernière de la p. 6.

Page 192, 1. i : Plus y a… Tout ce passage a été repris par Rabelais et placé dans l’épître à mon seigneur Odct. La ponctuation y est un peu différente, et le sens plus clair a fait supposer, non sans apparence, à Le Duchat et à Burgaud des Marets, qu’il faut lire ici à fcauoir^ non^ au lieu de à fcauoir mon.

Page 193, 1. 24 : Choifr arhre pour pendaige. Allusion à ce passage de la préface de Pline : " Ceu vero nesciam, adversus Theophrastum, homincm in eloquentia tan-