Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/347

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
327
empire des yue-tchi

lesquelles se forment les premiers affluents du Yenisséi étaient aussi des chemins indiqués pour les grandes migrations, puisqu’elles offrent des pâturages continus pour les animaux. C’est par ces larges portes de la Mongolie que se déversa le déluge des Huns qui recouvrit une grande partie de l’Europe.

N° 266. Europe de 425 à 450.
D347- Europe de 425 à 450. -liv3-ch2.png

Entr’autres mouvements, cette carte montre le cheminement des Huns à travers l'empire des Goths, leur passage dans l’Alfœld et une première incursion dans la péninsule balkanique.

Les Vandales ont pris possession de l’Afrique du nord et s’emparent des îles. Les Visigoths constituent leur empire du Poitou à l’Andalousie.

Les peuples slaves et autres, Vendes, Vénèdes, Bulgares, etc. s’étendent vers l’ouest, occupant les territoires laissés vides par les émigrants précédents.

Cette carte, ainsi que les nos 262 et 263 qui précèdent et les nos 266, 268, 269, 274 et 275 qui suivent, sont établies d’après celles dressées par André Lefèvre. Les morceaux déchiquetés de l’empire romain sont recouverts d’un grisé.

Les routes de l’Europe étaient aussi bien indiquées pour les Huns que celles de l’Inde l’avaient été pour les Yue-tchi. La plus large zone des steppes herbeuses et, dans cette zone, les bandes de territoire les plus