Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/407

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


se disoit de plus que le P. Martineau lui en avoit mandé sa pensée, se crut obligé de montrer au roi ce que le P. Martineau lui avoit écrit de la curiosité qu’il avoit eue, sans qu’il y eût dans toute la lettre un seul mot qui pût donner lieu à ce qui se publioit. Le P. de La Chaise la fit voir à bien des gens pour laver cette calomnie, qui ne laissa pas de porter tout entière sur Mgr le duc de Bourgogne et en ridicule et en sérieux, comme les inventeurs se l’étoient bien proposé.

Voilà donc les trois mensonges les plus impudents, les trois histoires les plus complètement composées qu’il soit possible d’imaginer, celle-ci, l’affaire de Pont-à-Marck, et le conseil de guerre de Mons-en-Puelle, ignorés parfaitement dans l’armée, démentis par tout ce qui en arriva officiers généraux et particuliers, dont l’étonnement fut extrême d’apprendre à leur retour ce dont ils n’avoient jamais ouï parler, et qui néanmoins coururent les provinces, les autres armées, et les pays étrangers, avec des circonstances à n’en pouvoir douter. Répondre au fait de Nimègue, qui l’eût osé ? C’eût été rouvrir les plaies de M. du Maine, et celle du roi par conséquent. À l’égard de Brisach et de Landau la chose fut agitée en plein conseil du roi. Tallard, qui prévoyoit ce qui pouvoit arriver du projet de Landau, et qui, en effet, causa la bataille de Spire, ne proposa ce siège qu’à condition expresse du retour de Mgr le duc de Bourgogne, Brisach pris. Ce prince écrivit au roi pour demeurer et faire ce siège ; il contesta et n’oublia rien de tout ce qu’il put représenter de plus fort. Tallard et Marsin en furent témoins, et enfin il ne partit que sur la dernière réponse du roi qui, après plusieurs refus et ordres de revenir, lui manda positivement que le siège de Landau ne s’entreprendroit résolument point, tant qu’il seroit à l’armée.

Quoi de plus clair que ces réponses et que ces faits ? Mais toute évidence fut ici inutile. Le complot étoit trop bien fait, et la cabale