Page:Saint-Simon - Mémoires, Chéruel, Hachette, 1856, octavo, tome 6.djvu/51

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


indigne. Elle fut amèrement pleurée de tous les pauvres de la paroisse, sur qui elle répandoit une infinité d’aumônes, et d’autres sans nombre de toutes les sortes à qui elle en distribuoit continuellement.

D’Antin étoit à Livry, où Monseigneur étoit allé chasser et coucher une nuit, lorsqu’il reçut le courrier de Bourbon. En partant pour s’y rendre, il envoya avertir à Marly les enfants naturels de sa mère. Le comte de Toulouse l’alla dire au roi, et lui demander la permission d’aller trouver sa mère. Il la lui accorda, et [le comte de Toulouse] partit aussitôt ; mais il ne fut que jusqu’à Montargis, où il trouva un courrier qui apportoit la nouvelle de sa mort, ce qui fit aussi rebrousser les médecins et les autres secours qui l’alloient trouver à Bourbon. Rien n’est pareil à la douleur que Mme la duchesse d’Orléans, Mme la Duchesse et le comte de Toulouse en témoignèrent. Ce dernier l’étoit allé cacher de Montargis à Rambouillet. M. du Maine eut peine à contenir sa joie ; il se trouvoit délivré de tout reste d’embarras. Il n’osa rester à Marly ; mais, au bout de deux jours qu’il fut à Sceaux, il retourna à Marly et y fit mander son frère. Leurs deux soeurs, qui étoient aussi retirées à Versailles, eurent le même ordre de retour. La douleur de Mme la Duchesse fut étonnante, elle qui s’étoit piquée toute sa vie de n’aimer rien, et à qui l’amour même, ou ce que l’on croyoit tel, n’avoit jamais pu donner de regrets. Ce qui le fut davantage, c’est celle de M. le Duc qui fut extrême, lui si peu accessible à l’amitié, et dont l’orgueil étoit honteux d’une telle belle-mère. Cela put confirmer dans l’opinion que j’ai expliquée plus haut de leurs espérances, auxquelles cette mort mit fin.

Mme de Maintenon, délivrée d’une ancienne maîtresse dont elle avoit pris la place, qu’elle avoit chassée de la cour, et sur laquelle elle n’avoit pu se défaire de jalousies et d’inquiétudes, sembloit devoir se trouver affranchie. Il en fut autrement ; les remords de tout ce qu’elle lui avoit dû,