Page:Sue - Les Mystères du peuple, tome 4.djvu/268

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


vage ; ses jours se sont écoulés, jusqu’ici, selon ses désirs, dans le calme, la fainéantise et l’opulence ; il est d’ailleurs grand ami du roi Clotaire. Depuis longtemps je connais cet évêque ; ma vie, contraire à la sienne, lui impose ; il a foi à ma parole, il la sait sincère… Je suis donc allé le trouver, cet évêque, et je lui ai dit ceci :

» — As-tu entendu parler des Vagres d’Auvergne ? — Hélas ! oui… car ils commettent d’effrayants ravages en ce pays-là ; mais, grâce à Dieu, la Vagrerie n’est point venue jusqu’en Bourgogne. — Évêque, elle s’en approche à grands pas ; avant quinze jours les Vagres seront aux frontières de ton diocèse. — Alors, malheur, malheur à nous, moine ! ils ont, dit-on, deux fois battu les leudes envoyés contre eux. Hélas ! hélas ! si la Vagrerie approche, qu’allons-nous devenir ? mon diocèse va être ravagé, mon trésor pillé, mon beau palais de Châlons saccagé, ma riante villa incendiée… comme celle de l’évêque Cautin… Moine, c’est une grande désolation !… Que faire, mon Dieu !… que faire !… — Évêque, la vallée de Charolles est située dans ton diocèse ? — Oui, elle appartient au glorieux roi Clotaire, comme toutes les terres de la Gaule qui n’ont pas été distribuées en bénéfices, soit par lui, soit par son père Clovis, aux chefs des leudes ou à l’Église. — Tu es l’ami du roi Clotaire ? — Ce grand prince me témoigne beaucoup de bonne volonté : je lui ai remis plusieurs de ses péchés… — Demande-lui pour moi la donation de la vallée de Charolles ; j’y fonderai une communauté de moines laboureurs ; autour de ce monastère se fondera une colonie laïque ; une partie des terres sera réservée aux moines laboureurs, l’autre, abandonnée à la colonie ; mais je veux cette donation absolue, héréditaire, exempte de toutes charges et redevances… Les colons seront reconnus, de droit et de fait, hommes libres, eux et leur descendance… Obtiens, et tu le peux, cette donation de ton ami le roi Clotaire, et la troupe de Vagres qui t’épouvante devient, par la possession de ce territoire, un établissement d’hommes de paix et de travail… Choisis donc,