Page:Swift - Gulliver, traduction Desfontaines, 1832.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE VI.

Le roi et la reine font un voyage vers la frontière, où l’auteur les suit. — Détail de la manière dont il sort de ce pays pour retourner en Angleterre.

J’avais toujours dans l’esprit que je recouvrerais un jour ma liberté, quoique je ne pusse deviner par quel moyen, ni former aucun projet avec la moindre apparence de réussir. Le vaisseau qui m’avait porté, et qui avait échoué sur ces côtes, était le premier vaisseau européen qu’on eût su en avoir approché, et le roi avait donné des ordres très-précis que, si jamais il arrivait qu’un autre parût, il fût tiré à terre, et mis avec tout l’équipage et les passagers sur un tombereau, et apporté à Lorbrulgrud.

Il était fort porté à me trouver une femme de ma taille par laquelle je pusse multiplier mon espèce ; mais je crois que j’aurais mieux aimé mourir que de faire de malheureux enfans destinés à être mis en cage, ainsi que des serins de Canarie, et à être ensuite vendus par