Page:Swift - Gulliver, traduction Desfontaines, 1832.djvu/300

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


QUATRIÈME PARTIE.


VOYAGE AU PAYS DES HOUYHNHNMS.


CHAPITRE PREMIER

L’auteur entreprend encore un voyage en qualité de capitaine de vaisseau. — Son équipage se révolte, l’enferme, l’enchaîne, et puis le met à terre sur un rivage inconnu. — Description des Yahous. — Deux Houyhnhnms viennent au-devant de lui.

Je passai cinq mois fort doucement avec ma femme et mes enfans, et je puis dire qu’alors j’étais heureux, si j’avais pu connaître que je l’étais ; mais je fus malheureusement tenté de faire encore un voyage, surtout lorsque l’on m’eut offert le titre flatteur de capitaine sur l’Aventure, vaisseau marchand de trois cent cinquante tonneaux. J’entendais parfaitement la navigation, et d’ailleurs j’étais las du titre subalterne de chirurgien de vaisseau. Je ne renonçai pourtant pas à la profession, et je sus l’exercer dans la suite quand l’occasion s’en présenta. Aussi me contentai-je de mener avec moi dans