Page:Tannery - Pour l’histoire de la science Hellène.djvu/408

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée



II. Théorie de la matière. — Distinction de la matière et de la cause du mouvement ; la matière conçue comme divisible à l’infini et sans éléments primordiaux distincts ; erreurs historiques sur cette doctrine, 280.

III. Critique de la conception d’Anaxagore. — Valeur de sa conception ; sa forme moderne, renouvelée par Kant ; comparaison avec la vraie doctrine d’Anaxagore ; nouvelle explication de plusieurs fragments, 283.

IV. Influence historique de la conception d’Anaxagore. — Rapports avec la théorie des Idées, 290. — La matière d’après Platon et d’après Aristote, 292.

Doxographie d’Anaxagore, 295. — Fragments, 301.

CHAPITRE XIII

Empédocle d’Agrigente 304 à 339

I. Les milieux fluides. — L’Amour et la Haine d’Empédocle sont des éléments étendus ; origine de leur conception, 304. — Forces reconnues implicitement par Empédocle en dehors de ces éléments : l’attraction des semblables ; la loi du déplacement réciproque des milieux, 307. — Restitution de la cosmogonie d’Empédocle ; éclectisme de ses conceptions, 311.

II. La cosmologie. — Détails du système ; caractère de la doctrine des quatre éléments, 316.

Doxographie d’Empédocle, 320. — Fragments, 328.

APPENDICES

I. Théophraste, sur les Sensations 341 à 368

Traduction du fragment, relatif aux sensations, de l’ouvrage historique de Théophraste sur les Opinions des Physiciens. — Les sens : opinions de Parménide, Empédocle, Platon, Alcméon, Anaxagore, Clidème, Diogène d’Apollonie. — Les objets sensibles : opinions de Démocrite et de Platon (Timée).

II. Sur l’Arithmétique pythagorienne 369 à 391

Comment l’arithmétique apparaît dans Euclide, 369. — Nicomaque, Théon de Smyrne, 370. — Iamblique, 372. — Les Théologoumènes, 373. — Le fragment de Speusippe sur les nombres pythagoriques, 374. — Plan de l’arithmétique pythagorienne depuis Speusippe ; question de l’origine des spéculations mystiques sur les nombres de la décade, 375. — Anciens pythagoriens cités sur ce sujet, 377. — Citations d’un caractère scientifique sur l’arithmétique, 380. — Thymaridas ; époque où il vivait ; c’est le seul pythagorien dont on puisse dire qu’il ait vraiment traité de l’arithmétique, 382. — Les épanthèmes de l’arithmétique, dans Iamblique, 386. — Traduction du fragment de Speusippe et notes explicatives, 386.

Table des Matières 393 à 396




Bordeaux. — Imprimerie G. GOUNOUILHOU, rue Guiraude. 11.