Page:Variétés Tome II.djvu/185

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


le tablier22, ausquels gardans les severitez, il sera joué à tous jeux, mesme à dame touchée dame jouée ; ne sera joué à la renette23, sinon à qui fait l’un fait l’autre24 ; approuvons semblablement le jeu du fourby et de cubas25, aux cartes, excepté que des cartes françoises nous ostons les picques, tresfles et careaux, retenants seulement les cœurs, et des cartes d’Italie les espées, bastons et deniers, retenans seulement les couppes26, et sera doresnavant le jeu de cartes composé de cœurs, couppes, las d’amours et fleurs. Louons aussi grandement le jeu de paulme, auquel jouant à fleur de corde27, sçaura


22. Variétés du jeu de trictrac.

23. Jeu dont Nicot fait mention au mot Trictrac. Il est cité par Coquillard dans ses Droits nouveaux et par Des Accords. Rabelais le place parmi ceux de Gargantua, et son traducteur anglois nous donne à entendre ce qu’il étoit en l’expliquant par à dames doubles ou à doubler les dames.

24. Ce jeu se trouve aussi parmi ceux de Gargantua, de même que le fourby, qui vient après.

25. Sorte de jeu de cartes dont le règlement fut publié à la fin du XVIe siècle, avec approbation et privilége du roi, chez la veuve Savoye, rue S.-Jacques, à l’enseigne de l’Espérance. « Ce jeu, y est-il dit à la fin, est fort divertissant, et goûté en à part des gens d’épée, qui n’ont vergogne des mots quand il s’agit de gentes choses. »

26. Ces figures existent encore sur les tarots et sur les cartes d’Italie et d’Espagne.

27. On disoit qu’une balle avoit passé à fleur de corde quand il s’en étoit fallu de peu qu’elle n’eût été dehors ; de là l’expression demoiselles à fleur de corde pour désigner des filles prêtes à sortir du droit chemin. (Voir notre édition du Roman bourgeois, p. 30.)